Trafic organique : Pourquoi il baisse ?

0
130
baisse de trafic organique

Le trafic organique, autrement dit le trafic naturel et gratuit, c’est pour tous les business en ligne le nerf de la guerre. Il assure aux sites, aux blogs ou autres boutiques un flux continu et croissant de visiteurs. Par conséquent, le trafic organique garantit un certain chiffre d’affaire et la pérennité d’un business sur le web.

Toutefois, il arrive par moments que ce dernier, plutôt que de monter, décide de prendre la direction opposée. De ce fait, les visiteurs sont chaque jour moins nombreux, impliquant un danger certain pour la plupart des entreprises. C’est pourquoi, il est important de bien comprendre votre trafic et les causes des différentes baisses qui peuvent arriver. Mieux vous êtes préparé et informé, et plus vite vous pourrez réagir.

En savoir plus sur Aurélien Amacker

Trafic organique mais pas que !

Avant de parler de trafic organique, il est important de bien dissocier les différentes sources de trafic que vous pouvez avoir sur votre site. Bien comprendre cela vous permettra, par la suite, de mieux cibler l’origine de vos problèmes afin d’intervenir au bon endroit. Bien que dans cet article nous allons nous pencher que sur le trafic organique pur, il est important de connaître les autres sources. 

Comprendre votre trafic

Pour bien comprendre cette petite partie, votre site doit être relié à un outil de tracking. Bien qu’il en existe plusieurs, nous vous invitons à utiliser Google Analytics qui est gratuit, très complet et développé par le plus gros moteur de recherche du monde. Une fois ceci fait, vous aurez ensuite accès à toutes vos sources de trafic. Nous n’allons pas nous éterniser dessus, mais voyons rapidement qu’elles sont elles. 

  • Payant : il s’agit du trafic issu des annonces sponsorisées (en tête des résultats de recherche)
  • Display : ce sont les visiteurs ayant cliqué sur une bannière publicitaire
  • Organique : c’est ici le trafic naturel issu de vos performances SEO
  • Direct : il s’agit des internautes arrivants sur votre site en tapant directement l’url
  • Social : comme son nom l’indique, il s’agit du trafic issu de vos réseaux sociaux
  • Référent : trafic issu des sites partenaires ayants des liens pointant vers votre site (backlink)
  • Email : là encore, comme son nom l’indique, ce sont les visiteurs ayants cliqués sur un lien présent dans un mail
  • Affilié : ces visiteurs arrivent de bandeaux publicitaire géré par des régies.

Les facteurs de problèmes

Comme nous vous l’avons dit juste avant, nous allons nous focaliser sur les chutes de trafic organique. Le trafic gratuit donc qui découle de vos actions en matière de référencement naturel (SEO). Avant d’affiner précisément les différentes raisons d’une perte, nous allons voir les deux piliers principaux qui assurent le bon positionnement de votre site.

Afin de pouvoir avancer efficacement dans la détection d’éventuels problèmes, il est important que ces deux piliers soient bien construits. Sans eux, votre positionnement, et donc l’acquisition de trafic organique sera très difficile. Il faudra alors commencer par là pour améliorer votre référencement naturel.

Structure

La structure de votre site est extrêmement importante en matière de référencement. Si ce dernier est mal conçu, mal pensé et donc, mal structuré, les robots de Google (pour ne citer que lui) mais également vos visiteurs, auront du mal à y naviguer. Ils auront du mal à le comprendre et donc, il sera mal positionné. Évitez également toutes les erreurs types 404 (page introuvable), les redirections ou encore un site non-sécurisé par HTTPS. Développez une belle structure pour mettre toutes les chances de votre côté.

Contenu

Aujourd’hui, le contenu, ou content marketing, est tout aussi primordiale pour le référencement naturel d’un site. Bien sûr, il y a des projets où le contenu est plus facilement implémentable que d’autres mais vous devriez dns tous les cas lui accorder une importance toute particulière. Pour nous, tout projet se positionnant exclusivement sur Internet (ou pas) devrait être doté d’un blog.

D’autre part, si vous avez déjà un blog mais que vous avez ralenti voir carrément stoppé (ponctuellement ou non) la production de contenu, cela aura un impact direct et quai immédiat sur votre trafic organique. En effet, un site qui ne publie plus de contenu est considéré comme inactif et ne mérite donc plus, aux yeux de Google, de grimper dans les résultats de recherche. C’est un travail de longue haleine.

Duplicate

L’un des critères les plus importants en matière de contenu, est son unicité. Un contenu dupliqué est extrêmement mal vu de la part des moteurs de recherche et les sites seront fortement pénalisés par cette pratique. Vous avez sans doute vu que nous parlons « des » sites et pas du site qui duplique.

En effet, dans le cas où vos contenus seraient dupliqués, vous pourriez vous aussi écoper d’une pénalité de la part des moteurs de recherche. Bien sûr, cela peut être réglé par le biais de procédures mais autant vous le dire, c’est long, fastidieux et pas toujours fructueux.

Dans le cas où vous êtes à l’origine d’un contenu dupliqué, vous serez également sévèrement pénalisé. Cependant, il peut arriver qu’un contenu se retrouve à être assez similaire à un autre sans pourtant, aucune intention de le dupliquer. Il existe des outils pour vous éviter ce genre de situation. Ainsi nous vous invitons à en utiliser un, tel que CopyScan par exemple afin de vous éviter de tomber, par inadvertance, dans ce genre de piège.

Mise à jour

Un autre paramètre assez important aux yeux de Google, c’est la fraicheur des informations. Il paraît évident qu’une page datante de 3 ans perde des positions face à un autre article traitant du même sujet, mais bien plus récent. Aussi, si vous souhaitez maintenir vos positions, il est important de mettre à jour vos contenus.

Ne tombez toutefois pas dans l’excès. Dans la plupart des cas et pour la plupart des sujets, une seule mise à jour par an peut largement suffire. Sauf si, bien évidemment, l’actualité change drastiquement et subitement sur le sujet en question.

Vérifier et veillez !

Un trafic organique en hausse, ça se mérite et surtout, ça ce travail. À ce titre, il est important d’assurer une surveillance quotidienne de vos données afin de ne jamais accumuler de pénalités ou de retards qu’il peut être parfois long et difficile à corriger. Aussi, dotez-vous des meilleurs outils pour checker tout cela quotidiennement. 

  • Indexation des contenus
  • Mauvaise crawlabilité
  • Négative SEO
  • Mise à jour Google
  • etc.

Google Analytics

Sans vouloir vous donner de faux espoirs, le fait que vous observiez une baisse de votre trafic peut également être une erreur de paramètrage. En effet, si vous avez mal paramètré votre Google Analytics, il est alors possible que ce dernier vous envoie des données falsifiées et donc, vous fait penser à tort que votre trafic organique est en baisse. Commencez par analyser précisément vos paramètres afin d’exclure, ou non, cette option.

Pénalité manuelle

L’une des fonctionnalités de ces outils, comme la Google Search Console, c’est l’analyse des pénalités. Aussi, si votre site en à été victime, vous pourrez rapidement la déceler et ainsi, traiter la source du problème. Toutefois, inutile de vous persuader que vous n’avez rien fait de mal. Il peut simplement s’agir d’une évolution de l’algorithme qui prend un paramètre supplémentaire en compte.

Ainsi, rendez-vous sur le tableau de bord de la Google Search Console et analysez ces paramètres. Si tel est le cas, vous pourrez alors connaitre la cause de cette pénalité et vous pourrez intervenir dessus dans les meilleurs délais.

La refonte d’un site

Dernier point que nous souhaiterions aborder avant de passer à la suite, la refonte. Au cours de sa vie, votre projet aura peut-être besoins de faire peau neuve. C’est un moment très délicat à appréhender, car, si dans votre tête cela rime avec plus de trafic et plus de conversion, un mauvais processus peut venir tout bousculer.

Réalisez donc cette tache en étant le plus renseigné possible, faites le le plus efficacement possible et si malgré cela vous subissez une chute de trafic organique, seul le temps et le travail pourront vous le rendre. Prudence donc.

Rapidité

Vous le savez sans doute mais la rapidité d’un site internet est cruciale à la fois pour son référencement mais également pour ses utilisateurs. Selon plusieurs études qui ont été menées sur le sujet, un temps d’affichage de plus de 3 secondes ferait perdre en moyenne, plus de 84% des visiteurs.

« un temps d’affichage de plus de 3 secondes ferait perdre en moyenne, plus de 84% des visiteurs. « 

Le pire, c’est quand dans la grande majorité des cas, ces utilisateurs ne tenteront jamais plus de revenir visiter votre site. Autrement dit, votre trafic organique risque de prendre un sacré coup si votre site devenait subitement beaucoup plus lent. Soignez donc cet aspect et optimisez votre nouveau site.

Indexation

Le fait de refondre votre site peut parfois avoir des conséquences inattendues. C’est pourquoi, lorsque vous l’aurez réalisé, nous vous invitons à passer un moment sur la Google Search Console afin de vérifier la bonne indexation de votre site et de vos pages. Le cas échéant, vous pourrez lancer manuellement l’indexation des pages manquante. N’oubliez pas que pour Google, un site qui grossit est un site en bonne santé. Par conséquent, son référencement s’en trouve amélioré.

Redirection

Toujours dans la lignée de la précédente section, la refonte de votre site a pu engendrer des changements d’url. Dans ce cas, certaines pages qui étaient accessibles, se verront isolées. Vous vous en doutez mais d’un point de vue SEO, c’est un très mauvais signal. Sans parler du fait que s’il s’agit de page de vente ou de page de capture, votre trafic, organique ou non n’y aura plus accès.

Aussi, nous vous invitons à apporter une attention toute particulière à cet aspect de votre business en ligne. Si vous travaillez par le biais de WordPress, sachez qu’il existe un certain nombre de plugins vous permettants de régler quasi automatiquement vos problèmes de redirections. N’hésitez pas à en user donc.

Accès refusé

Bien que ces cas soient devenus assez rares avec la démocratisation des CMS comme WordPress, il peut arriver, dans certains cas, que l’accès à certains des moteurs de recherche dont Google, soient interdit dans vôtre robot.txt.

Pour rappel, ce fichier donne des instructions aux robots des moteurs de recherche. Il permet par exemple d’interdire l’indexation de certaines zones de votre site. Or, si celui-ci interdit l’accès aux moteurs de recherche, même avec le meilleur travail de référencement possible, vous n’y serez jamais affiché.

Dans ce cas, nous vous invitons à analyser votre site avec la Google Search Console par exemple. Cette erreur ressortira rapidement si elle est présente et vous pourrez alors rapidement la traiter.

Les 4 types majeurs de chutes de trafic

Rentrons maintenant dans le vif du sujet ! Si vous êtes là, c’est peut-être parce que vous avez observé une baisse de votre trafic et que vous cherchez une solution. Là encore, il n’existe pas qu’une seule et unique situation. Afin d’être le plus efficace possible, nous allons détailler les 4 types majeurs de chutes de trafic.

Si vous êtes en recherche de solutions, il y a fort à parier que vous êtes dans l’une d’entre elles. Avant de commencer il est donc intéressant de savoir dans quel type de baisse vous vous trouvez.

Chute soudaine et temporaire

Premier cas de figure, vous observez une brusque chute de trafic, très brève qui revient assez rapidement à la normale. Bien que ce type de chute ne vous inquiète probablement pas, il est toujours intéressant d’en connaître une cause éventuelle.

Dans la plupart de ces situations, le problème est d’ordre technique. Dans ce cas, il est donc bien possible que le problème vienne d’un fournisseur d’accès internet, d’un serveur ou encore d’un hébergeur. Généralement, ces pannes ne durent pas longtemps mais peuvent tout de même impacter lourdement les plus grosses entreprises du web.

« une panne empêchant Google de fonctionner pendant seulement 5 minutes lui avait couté un manque à gagner de plus de 400 000 € »

il y a quelques années par exemple, une panne empêchant Google de fonctionner pendant seulement 5 minutes lui avait couté un manque à gagner de plus de 400 000 €. Bien sûr, votre manque à gagner ne sera pas si important mais il souligne un point important, votre hébergement. Il est important d’en choisir un de qualité car il est fort probable qu’un nouveau visiteur, n’ayant eu accès à votre site à ce moment, ne revienne jamais le visiter.

Baisse régulière et temporaire

Dans la plupart des cas, cette situation est liée à une saisonnalité. Votre trafic organique baisse pendant certaines périodes avant de remonter ? Vous travaillez alors probablement sur une niche soumise à une saisonnalité. Qu’il s’agisse d’une saison, d’une période de vacances ou de toute autre raison récurrente, vous devriez les subir en permanence.

Afin de limiter le manque à gagner lors de ces périodes, vous avez plusieurs cordes à votre arc :

  • Travaillez plus activement votre mailing liste.
  • Proposez des promotions ou offres exclusives.
  • Utilisez de la publicité (SEA, Facebook ADS etc.)
  • Réalisez des jeux concours avec des gains intéressants.
  • etc.

Baisse croissante et permanente

Si les deux derniers cas de figure étaient assez basiques, les deux suivants le sont bien moins. Aussi, il vous demanderont généralement plus de travail et plus de rigueur dans votre référencement naturel.

Votre site perd de plus de trafic et ne revient toujours pas à la normale ? Clairement, cette baisse de vitesse peut s’expliquer par de nombreux facteurs. C’est pourquoi, il vous sera nécessaire d’occulter avec précision l’intégralité de votre site et de votre niche. Voici quelques facteurs pouvants engendrer ce type de situation.

Non-Responsive

En 2020, avoir un site qui est parfaitement adapté aux mobiles et aux tablettes est vital. Aussi, travaillez activement cet aspect afin de ne pas perdre bêtement des places. Votre site doit non seulement être bien adapté mais également rapide. Nous vous invitons donc fortement à utiliser les modules AMP pour optimiser votre site.

L’expérience utilisateur

Pour Google, l’expérience utilisateur, ou UX dans le jargon, est crucial. Votre site doit être rapide, fluide et facile d’utilisation. Plus l’expérience utilisateur est bien étudiée, bien travaillée, et mieux vous serez positionné. C’est un aspect malheureusement trop souvent négligé sur beaucoup de site.

La concurrence

Vous n’êtes probablement pas le seul présent sur votre niche et peut-être que certains de vos concurrents vous prennent des parts de marché. C’est pourquoi, vous vous devez d’analyser régulièrement votre niche afin de mettre en lumière vos concurrents ainsi que leur travail afin de toujours proposer quelque chose de plus pertinent et efficace.

Les attentes de vos lecteurs

Un paramètre très important aussi et qui rejoint l’un des points que nous avons abordé plus haut, c’est la fraicheur de votre contenu. Le monde, tout comme votre niche et vos prospects évoluent. C’est pourquoi, vous devez évoluer avec afin de ne pas vous retrouver presque hors sujet.

Si des nouvelles pratiques, conseils ou astuces arrivent sur votre thématique ou si les besoins de vos prospects changent, adaptez-vous afin de toujours répondre à leur demande. Pour ce faire, nous vous invitons fortement à développer une base de liste email afin de pouvoir régulièrement sonder les besoins de votre audience.

Plus vous resterez proche d’elle et plus vous échangerez avec elle, plus vous allez savoir quoi proposer et quoi vendre. N’oubliez pas dans la plupart des cas, les gens cherchent des solutions à leurs problèmes. Plus vous proposerez des solutions précises et moins vous subirez de perte de trafic et de chiffre d’affaire.

L’actualité

Dernier petit point, l’actualité. Bien que cela rejoigne ce que nous venons d’évoquer, en fonction des niches, vous êtes plus ou moins soumis à l’actualité. Qu’elle soit locale ou non, si vous y êtes lié, vous devez la suivre afin de toujours susciter l’intérêt et dégager un aura d’autorité.

D’ailleurs, si vous êtes niché sur une thématique fortement soumise à l’actualité, nous vous invitons fortement à effectuer les démarches afin d’être présent sur le fil d’actualité Google News. Vous pourrez y développer une forte visibilité qui va faire croitre naturellement votre trafic organique.

A lire aussi : Marketing de Noel : comment en tirer profit sur internet

Piratage

Ces situations, assez rares heureusement, peuvent toutefois considérablement affecter votre référencement. Si par malchance vous vous retrouvez dans cette situation, l’affichage de vos pages sera compromis tout comme leurs indexations et leurs positionnements. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, Google affichera un message d’erreur sur ses résultats de recherche.

Chute soudaine et permanente

Cette situation est sans doute la pire dans laquelle vous pouvez tomber. Tout va bien pour votre projet, le trafic est en croissance permanente et d’un coup, boum, le trafic disparait quasiment et la situation ne revient pas à la normale.

Ce cas de figure au combien inquiétant, est souvent l’oeuvre de pénalité ou de malfaçon. Nous vous parlions de refonte précédemment. Votre chute soudaine de trafic suit de près cette refonte ou la migration de votre site ? Vous avez sans doute sauté ou mal réalisé une étape et cela à anéantir les fruits d’un long travail.

Vous n’avez fait ni l’un ni l’autre ? Alors il est possible que vous ayez fait ou tenté une approche proscrite par Google. Cependant là encore, les causes peuvent être multiples et variées.

  • Pénalité Google suite à une action.
  • Perte d’un gros backlink.
  • Perte d’un gros référent.
  • Négative SEO.
  • Migration ou refonte mal réalisée.
  • etc.

Ce qu’il faut retenir pour éviter une chute de votre trafic organique

Comme vous pouvez le constater, la baisse de trafic organique peut-être la conséquence de nombreuses causes. Bien que dans la plupart des cas une chute se rattrape, vous pourriez bien avoir plusieurs semaines voir plusieurs mois de travail pour rattraper la plupart des baisses.

  • Optimisez votre site.
  • Optimisez l’UX.
  • Réalisez du contenu de qualité.
  • Surveillez votre site avec des outils comme SEMRush.

Vous êtes vous-même dans une situation de baisse de trafic où vous avez connu ce type de situation ? Dites-le nous ou posez-nous vos questions en commentaire.

Source complémentaire d’information:

Avatar

Leave a reply