Tokenisation : c’est quoi et à quoi ça sert ?

0
114
tokenisation

La tokenisation : du réel au virtuel

Si vous vous intéressez aux crypto-monnaies et à la blockchain, vous avez forcément entendu parler de tokenisation. Cependant, il est important de comprendre ce que c’est pour visualiser l’impact de ce processus sur l’économie mondiale.

Pour faire simple dès le début, la tokenisation, c’est la représentation numérique d’un actif, sur une blockchain. En clair, vous pouvez « inscrire » un actif tangible (comme de l’immobilier ou des œuvres d’art) sur une blockchain afin de rendre possible un échange et une gestion en pair-à-pair de manière sécurisée et instantanée.

Les avantages de ce processus

Avec la tokenisation, il est donc possible de « tokeniser » des actifs en les représentant sous forme de tokens. Cela est une nouvelle ère pour les actifs financiers. Bien plus que le passage des anciens coupons à l’électronique que l’on connait aujourd’hui. Et vous allez voir que ce processus génère des avantages non négligeables.

  • Il offre une bien meilleure liquidité,
  • Une meilleure couverture temporelle et géographique
  • Une transparence totale sur les transactions
  • Des transactions plus efficientes.

Bien que le boost de liquidité et de transparence soit logique, le reste ne l’est pas forcément. Aujourd’hui, il n’est pas évident pour un investisseur se trouvant à un certain endroit, d’investir dans des sociétés non cotées à l’autre bout du monde. De plus, les contraintes horaires n’arrangent pas les choses. La tokenisation permettra d’être affranchit de cette contrainte.

De plus, comme le nombre d’intermédiaire pour une seule et même transaction sera quasiment réduit à néant, cette dernière sera bien plus efficace. Par conséquent, cela engendrera des gains de coûts et de temps. Cependant, certains actifs sont plus facilement « tokenisables » que d’autres.

  • Les actifs incorporels

Ces actifs (brevets, droits d’auteurs…) se prêtent très facilement aux jeux de la tokenisation puisqu’ils n’ont pas une « existence physique ». Par conséquent, leur processus est simplifié et leur transfert également.

  • Les actifs fongibles

Ici il s’agit d’actif divisible. Par exemple, comme le Bitcoin, vous pouvez le diviser pour n’en acheter ou n’en vendre qu’une partie. Par exemple, vous pouvez acheter 0,3 BTC et vendre 0,05 BTC.

La Tokenisation est un processus extrêmement novateur. Il engendre ainsi beaucoup de notions techniques et de paramètres que l’on ne connait pas encore bien. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce processus et savoir comment en tirer profit, nous vous invitons à visionner cette conférence en ligne, gratuite.

Sources complémentaires

Leave a reply