Qu’est ce qu’une crypto-monnaie?

0
588
Bitcoin en poche

Les crypto-monnaies sont connues du grand public depuis près de trois ans maintenant. Sans pour autant les connaître parfaitement, la majorité des personnes en ont déjà entendu parlé. Elles restent un formidable outil d’émancipation pour les uns, et un investissement immanquable pour les autres. Mais qu’est ce qu’une crypto-monnaie exactement? Nous répondons à cette grande question dans cet article, en essayant d’aller un peu plus loin.

C’est quoi exactement une crypto-monnaie?

Avant d’en parler plus largement, restons un moment à parler de ce que sont concrètement les crypto-monnaies. Nous abordons dans cette partie de l’article leur définition, en passant par leur constitution, pour finir par les crypto-monnaies qu’il vous faut retenir.

Définition

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique qu’il est possible de se transmettre. Uniquement utilisable de façon dématérialisée, les crypto-monnaies sont bien trop souvent comparées aux monnaies conventionnelles appelées Fiat (Euros, Dollars, etc…). En réalité, le plus juste des parallèles à faire est avec les métaux précieux comme l’or.

Tout comme il existe une quantité fini d’or sur Terre, lors de la création d’une crypto-monnaie est décidé un nombre d’unités maximum qui seront mis en circulation. Afin de générer de nouvelles unités de monnaies, il est possible de miner la crypto-monnaie tout comme nous devrions miner de l’or afin de l’extraire. Au fur et à mesure du minage, la quantité d’unités générée diminue due à la difficulté de minage qui augmente. Ces paramètres sont aussi décidés lors de la création de la crypto-monnaie.

En savoir plus sur le minage: Minage crypto monnaie via GPU !

Ainsi, si l’on souhaite transmettre des unités de crypto-monnaie que l’on détiens, cela équivaut à envoyer une partie de l’or que l’on détiens.

La Blockchain

L’avènement des crypto-monnaies a mis sur le devant de la scène la nouvelle technologie sur laquelle elles se basent, la Blockchain. Tout comme son nom l’indique, il s’agit d’une suite de blocs, chacun constitués de toutes les transactions qui ont été réalisées. Ces blocs ont une taille maximum qui varie d’une crypto-monnaie à l’autre. Une fois qu’un bloc est plein de transactions, un nouveau doit être créé et ajouté à la chaine.

Une autre particularité de cette technologie est son aspect décentralisé. En effet, la blockchain est stockée sur des postes informatiques appelés nodes qui sont en réalité des noeuds du réseau. Due au fait qu’une grande partie d’entre eux nécessitent d’être accessibles à tout moment, ces postes sont majoritairement des serveurs. Lorsqu’une nouvelle transaction est générée, elle est validé par un calcul réalisé par des nodes du réseau qui l’inscrivent dans le bloc actuellement ouvert. C’est ici qu’intervient le caractère cryptographique. Ainsi, chaque node permet de valider, ainsi que de sécuriser tout le système de transaction et participe à sa décentralisation.

Les crypto-monnaies existantes

Il faut savoir qu’il existe à l’heure actuelle plus de 5.000 crypto-monnaies. La difficulté de minage progressive, le nombre d’unités maximum en circulation ou encore la taille des blocs sont autant de paramètres qui varient d’une crypto-monnaie à l’autre. Ainsi, en fonction des caractéristiques de chaque crypto-monnaies, elles seront plus efficaces pour réaliser certaines tâches. Certaines seront plus efficaces pour de petites transactions qui seront nombreuses, d’autres pour de grosses transactions. Il est donc tout a fait justifiable et même logique qu’il en existe plusieurs.

Les shitcoins

La bulle spéculative de 2017 a intégré une nouvelle dimension à l’univers des crypto-monnaies, les investissements à outrance. Ainsi, une quantité non négligeable de personnes ont investies des sommes importantes. Cela a attiré de nouvelles équipes de crypto-monnaies, ne créants ces dernières que dans un but de spéculation. Ces créateurs de coquilles vides appelées shitcoins (vulgairement monnaies de merde) n’ont que pour but d’attendre un investissement maximum afin de les vendre à leurs plus haut sans plus se soucier de l’avenir de la crypto-monnaie en question. Il en découle des personnes qui investissent dans des projets qui n’ont aucun avenir, et dont la valeur chute drastiquement sans jamais remonter. Une perte sèche en somme.

Les crypto-monnaies intéressantes

Afin de se prémunir des shitcoins, il est important de se renseigner en amont sur le sérieux de la crypto-monnaie dans lequel investir. Pour ceux qui veulent simplement prendre part à cette belle aventure à moindre risque, il est nécessaire de miser sur des valeurs sûr.

Nul besoin présenter une nouvelle fois le Bitcoin, qui continue encore aujourd’hui de les gouverner toutes. Jouissant d’un certain crédit, sa valeur est toujours amené à varier en fonction de l’avenir des crypto-monnaies. Ainsi, il représente l’investissement le plus sûr pour les débutants, et offre toujours potentiellement une plus-value intéressante.

Le Bitcoin n’est cependant pas la seule crypto-monnaie à représenter un projet sérieux. En effet, l’Ethereum, le DASH, ou encore le Litecoin, pour ne parler que des plus anciennes sont elles aussi des cryptos de valeur. La date de création d’une crypto-monnaie est en réalité un indicateur important à prendre en compte. Si le projet est ancien et qu’il conserve malgré les années une position importante dans le milieu, cela implique qu’il a de l’avenir.

L’usage des crypto-monnaies

Faisons ici un voyage entre l’idée derrière la création de la toute première crypto-monnaies jusqu’à ce qu’elles peuvent nous offrir dans l’avenir.

L’envie de départ

Initialement un pied de nez aux institutions financières institutionnelles, les cryptomonnaies devaient représenter un moyen de payement et de transfert de valeur alternatif. En effet, les crypto-monnaies sont issues d’une nième crise financière nous faisant porter le risque à tous de perdre l’argent que nous détenons en banque.

Un système décentralisé, participatif et inviolable représentait alors une réponse parfaite à cette problématique. Dans leurs débuts, et cela pendant longtemps, les crypto-monnaies ont été utilisées dans ce but par des initiés, totalement étranger du grand public.

L’usage actuel

Il est possible aujourd’hui à tous d’acquérir des crypto-monnaies. Les plateformes permettants leurs échanges et les outils permettants leurs stockage se sont grandement simplifiés. En réalité il existe plus d’entreprises travaillants sur les crypto-monnaies depuis l’éclatement de la bulle spéculative de 2017 qu’avant.

De plus, le nombre de sites marchands permettants le payement en crypto-monnaies grossit de jour en jour. Il vous est d’ailleurs possible d’en retrouver des listes qui s’avèrent être conséquentes. Achat et livraison de matériel, réservation de chambre d’hôtel ou de vols d’avion, achat de services, tout ce que vous payiez avec votre carte bancaire commence à être payable en crypto-monnaie.

Exemple flagrant d’une évolution dans le domaine, il est possible dans certains pays comme en Swiss de payer ses impôts en crypto-monnaie. C’est chez les marchands physiques que l’évolution est la plus difficile, comptants cependant quelques pionniers.

Qu’en est-il du futur?

Dans l’avenir il est aisément imaginable que la proposition de payements en crypto-monnaie se généralise. Les banques pourraient bien proposer d’ouvrir des comptes ou wallets sécurisés à cet effet pour leurs clients.

De plus, les régulations sont en cours dans la majorité des états du monde. Les lois devants encadrer ce nouveau mouvement sont actuellement en étude et devraient esquisser le futur de nos usages.

Dans tous les cas l’avenir sera riche en rebondissement. Les crypto-monnaies ainsi que la Blockchain pourraient bien bouleverser notre façon d’utiliser notre argent, tout comme internet a bouleversé notre façon de communiquer.

Source Complémentaire:

Vincent

Leave a reply