Qu’est ce qu’un bulle immobilière et quels sont les risques avec le Coronavirus COVID-19

0
432
bulle immobilière et covid 19

L’histoire économique mondiale compte plus d’une bulle immobilières. Si la plus connue est celle des Subprimes, d’autres moins connus ont tout de même existés et influencé le milieu de l’investissement immobilier. Pour autant, qu’est-ce que concrètement une bulle immobiliere ? Qu’elles sont ses conséquences, est-il possible d’en tirer partie, et le Coronavirus COVID-19 peut-il en générer une ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Un bulle immobilière c’est quoi ?

Une bulle immobilière est, comme pour tout les types de marché, une bulle spéculative. Cette dernière est caractérisée par une hausse aussi das valeurs forte que rapide sur les biens immobiliers d’un secteur. Globalement, les prix s’envolent et la variation entre le prix des biens et le rendement qu’ils peuvent apporter devient très important.

Les causes d’une bulle immobilière

Intéressons-nous maintenant aux différentes causes pouvant engendrer une bulle immobilière. Il existe globalement trois types de causes majeur pouvant influer sur un tel résultat. Détaillons ensemble ces 3 causes.

Conjucture

bulle immobilière conjoncture

Les bulles immobilières peuvent être, dans un premier temps, le résultat d’une fluctuation des taux d’intérêt. Par exemple, depuis quelques mois, les taux d’intérêts sont extrêmement bas et même proches d’un record. Cette tendance qui continue en 2020 pourrait pousser le marché à rentrer dans une phase spéculative.

En effet, un taux d’intérêt bas permet à un grand nombre de personnes d’investir ou de s’endetter pour obtenir leur résidence principale. Cela permet d’acheter à un prix correct. Ainsi, la croissance acheteuse poussera naturellement le marché vers le haut. De la même manière, une inflation trop élevée peut potentiellement conduire à un déséquilibre.

Réglementation

Dans certains cas, la réglementation peut être en cause lors de la création d’une bulle immobilière. Les exemples sont nombreux. Il peut y avoir entre autre, des mauvaises choix politique concernant l’urbanisation d’une zone par rapport à l’espace foncier potentiellement disponible. Les espaces libres ne sont pas inépuisables et ceci peut créer un déséquilibre. 

D’autre part, un “simple problème de gestion” peut également engendrer une bulle spéculative. En effet, si la gestion du patrimoine immobilier de l’Etat est mal gérée et que par exemple, des espaces immobiliers ou terrains devenus inutile ne sont pas libéré, cela peut rapidement générer de nouveaux facteurs de déséquilibre.

Sociologie

bulle immobilière sociologie

Dernier type de cause pouvant générer une bulle immobilière, les causes sociologiques. Bien que ce type de cause soit plus abstraite que les deux précédentes, elle reste néanmoins une cause et facteur important à prendre en considération, et ce, même si elle n’est pas entièrement responsable de la spéculation globale. 

Dans cette catégorie, on peut imaginer la rupture des repères traditionnels ainsi que la croissance des craintes concernant les domaines du financement ou encore des retraites. Tout ce consensus, mêlé aux idées reçues de l’immobilier que nous entretenons en France peut engendrer des facteurs de déséquilibre. En claire, si tout le monde saute dans la piscine, celle-ci déborde. 

Les conséquences qu’elles entrainent

Maintenant que vous connaissez les causes principales de la création d’une bulle immobilière, voyons les conséquences qu’elles peuvent engendrer. Globalement, dans une phase spéculative ce qui pose problème, ce n’est pas la bulle en elle-même, mais sa rupture. L’éclatement d’une bulle immobilière implique une chute brutale et conséquente des prix de la pierre. Cela génère d’emblée différentes conséquences.

Quelques conséquences de l’éclatement d’une bulle immobilière :

  • Dépréciation des actifs concernés.
  • Dépréciation globale de l’économie.
  • Turbulence sur les marchés financiers.
  • Durcissement des taux et des prêts.
  • Croissance des incidents de paiements.
conséquence bulle immobilier

Comme vous pouvez le constater, si la plupart des personnes ne prêtent pas attention aux conséquences d’une forte spéculation, la fin de cette période implique pourtant de gros changement. De manière globale, un appauvrissement suit cette phase de dépréciation. Logique lorsque l’on sait que la richesse immobilière est plus importante que la richesse financière.

D’autre part, cela engendre généralement un ralentissement global de l’économie avec des banques en difficultés. De plus, les ménages le sont tout autant au vu des difficultés que rencontrent le secteur bancaire et financier lors de cette phase.

Peut-on détecter une bulle immobilière et en tirer profit ?

La question que nous sommes en droit de nous poser maintenant, c’est s’il est possible d’anticiper une bulle immobilière. Si cela est possible, peut-on en tirer profit ? Lors de la bulle du Bitcoin en 2017, beaucoup de personne ont réussit à faire de très grosses plus-values. Peut-on en faire de même avec l’immobilier ? 

Il y a encore 40 ans de cela, les experts supposaient que les bulles immobilières étaient la causes d’une irrationalité créée entre des agents économiques. Le temps à cependant prouvé qu’une bulle pouvait être créée malgré des comportements rationnels, mais aussi qu’elles répondaient à un cycle plus ou moins régulier. Les conditions d’emprunt jouent un rôle majeur dans la spéculation. 

Condition d’emprunt du marché à l’heure actuel :

  • Les taux sont historiquement bas.
  • Les banques reviennent vers des critères d’acception plus raisonnable.
  • Les normes de solvabilité poussent les banques à augmenter leurs marges.

De manière générale, l’éclatement d’une bulle est dû à un marché en décélération. Aujourd’hui, les taux d’intérêts sont extrêmement bas. Ceci encourage l’achat et les investissements. Cependant, lorsque les taux repartiront à la hausse, la courbe d’achat sera freinée, ce qui ralentira fortement les achats. Ainsi, la fin d’une bulle se caractérise généralement par une hausse des taux. La création quant à elle, par la baisse continu de ces derniers.

Note : il est important de garder à l’esprit qu’un cycle de bulle immobilière s’étale sur plusieurs années. Le timing est alors aussi important que difficilement accessible pour s’enrichir grâce à une phase spéculative.

En savoir plus sur François Denis

Les bulles immobilières de manière concrète

Maintenant que vous connaissez le concept de bulle immobiliere dans sa globalité, voyons cela de manière plus concrète. Nous allons revenir sur la plus célèbre crise, celle des Subprimes. Nous allons aussi essayer de voir si la crise du COVID-19 (ou Coronavirus) peut à court, moyen ou long terme, avoir un impact sur le marché immobilier en France.

La crise des Subprimes

Lehman brothers

La crise des Subprimes qui a commencé en juillet 2017 est sans doute l’une des plus connus et l’une des plus dévastatrices. Cette dernière à touchée de plein fouet le marché des prêts hypothécaires à risque aux Etats-Unis. Couplée à la crise bancaire, les deux phénomènes ont lancé la crise financière mondiale de 2008 dont le monde à eu beaucoup de mal à se remettre.

Cette crise à débuté suite à la hausse des taux d’intérêt en 2005. Cette hausse fut cependant accompagnée d’une baisse du secteur de l’immobilier. Cette baisse était la première depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est cette dernière qui n’a pu être anticipée et qui a précipité la fin de nombreux organismes de crédit. 

Ces derniers avaient délivré une très grande quantité de prêts hypothécaire à risque. Ces prêts hypothécaire, baptisés Subprimes, n’ont pu être remboursé (le principe des prêts à risque). Pour se rembourser, ces organismes de crédit saisissaient et revendaient les biens achetés par leurs clients. Cependant, la subite baisse de l’immobilier à fait que le prix des biens revendus ne couvraient plus les montants à rembourser. 

Ce phénomène à donc précipité de nombreux organismes et fonds d’investissements à la faillite dont la très célèbre banque d’investissement Lehman Brothers. L’éclatement de cette bulle spéculative, engendré par la hausse des taux d’intérêts, s’est étendu au reste du monde. Les banques sont devenues extrêmement frileuses et ceci finit part engendrer la crise économique de 2008.

Coronavirus et bulle immobilière ?

coronavirus

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’atmosphère économie mondiale est plus que tendu. Si la crise du Coronavirus ou Covid-19 n’est que l’étincelle d’un climat économique surchargé, pourrait-elle en prime, déclencher l’éclatement de la bulle immobilière actuelle ?

Il est vrai qu’entre les taux d’emprunt extrêmement bas, le crash financier de début d’année ainsi que le manque de liquidité des banques peut inquiéter et supposer une éventuelle bulle spéculative. Il y a cependant selon nous, deux directions possibles pour le marché de l’immobilier à l’heure actuelle.

Soit le marché part à la baisse, soit les prix vont évoluer encore à la hausse ou au minimum, stagner la pierre étant une valeur refuge. Ainsi, bon nombre de personnes vont se réfugier dessus. La seconde hypothèse indique cependant que les banques maintiennent les taux aussi bas et qu’elle continu d’accorder des prêts. Ce qui n’est pas sur du tout au vu de la situation actuelle.

Quoiqu’il en soit, il convient de garder la tête froide en cette période trouble. Si certains arrivent à profiter de certaines failles pour s’enrichir, d’autres en contre-partie se contenteront de sauver les meubles. Saisir une opportunité demande dans tous les cas d’être prêts en toute circonstance.

La chance n’est rien d’autre que la rencontre entre préparation et opportunité.

Deepak Chopra

En savoir plus sur François Denis

Ce qu’il faut retenir sur les bulles immobilières

Ces bulles se désignent donc par un emballement fort et globale des prix. Généré par un réel et puissant engouement sur l’actif concerné, ces phases spéculatives sont de manière générales, bien plus puissantes et importantes sur le marché de l’immobilier que les marchés financiers. 

Quoiqu’il en soit, ce type de phénomène fait partie intégrante d’un marché en perpétuel évolution. Le meilleur moyen de ne pas subir ce type de phénomène, c’est de s’y préparer. Pour se faire, si l’investissement immobilier est votre objectif, nous vous invitons à vous former pour vous construire de solides connaissances qui vous seront précieuses pendant les temps troublés.

Et vous qu’en pensez-vous ? Pensez-vous qu’il est réellement possible de tirer partie de la puissance d’un tel phénomène ? Dites le nous en commentaire.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Vous allez recevoir votre guilde dans quelques instants.

Le guide des investissements intelligents

Utilisez nos analyses pour vous créer des revenus passifs. Ce guide est gratuit.

Avatar

Leave a reply