PEA, le secret qui rapporte gros ?

0
1035
billet de 10€ et argent

Le PEA, paradis fiscal Made in France ?


S’il est une chose qui a soulevé le peuple français (et certainement bien d’autres), c’est bien les impôts. Si dans cet article, nous allons parler du PEA, c’est pour cette raison. Ce livret qui signifie donc Plan d’Epargne en Action, fonctionne d’une façon bien différente des autres comptes. Cela en fait une de ses spécificités, mais pas celle qui nous intéresse aujourd’hui. Ceci étant dit, il est toutefois important de le comprendre.

Le PEA est donc une forme de compte-titre de droit français. Il bénéficie de certains avantages dont certains fiscaux pour les résidents français. Et c’est, bien sûr, ce dernier qui va nous intéresser. Créé en 1992, il a été lancé avec l’idée de relancer l’investissement boursier pour les français. Vous pourrez donc acheter vos titres ou vos ETF par son intermédiaire par exemple. C’est d’ailleurs un des outils favoris d’un certain Michael Ferrari.

 

La particularité du PEA


En quelques mots, il fonctionne comme un compte-titre classique. Toutefois, dans le but de profiter de sa fiscalité avantageuse, sur lequel on reviendra juste après, les versements et les retraits sont soumis à des contraintes particulières comme les versements limité à 150 000.

Je dit bien versement car, si vous investissez en action à dividende par exemple, la somme totale du compte pourra bien sûr  dépasser ce plafond. Une fois que vous aurez donc alimenter votre compte à hauteur de 150K, vous ne pourrez plus rien y déposer depuis votre compte. Pour la petite information, l’état a également sorti un PEA-PME. A la base créé pour les sociétés, vous pouvez en ouvrir, mais ce dernier limite les versements à hauteur de 75 000€. Il ne reste alors plus qu’a choisir votre courtier.

 

 

PEA investissement en bourse

Pour en finir sur ses particularités, il faut savoir que, tout retrait avant huit ans entraîne automatiquement la clôture du PEA. Tout comme, un retrait avant cinq ans entraîne en plus la perte de l’avantage fiscal. C’est donc un compte à vocation sur le long terme.

Également, les actions éligibles au PEA sont celles des entreprises françaises ou ayant leur siège au sein de l’Union Européenne ainsi que la Norvège et l’Islande. Si vous souhaitiez investir sur des actions US par exemple, il vous faudra alors ouvrir un compte-titre classique.

 

L’avantage fiscal 


Enfin nous y voilà ! Le précieux avantage tant attendu ! Pour vous résumé la chose en deux mots. Brut = Net. Les dividendes, versé sur un PEA sont eux aussi également exonérés d’impôt. Dans le cas, comme stipulé au-dessus ou vous n’effectuez pas un retrait avant le cinquième anniversaire de celui ci.

A titre d’exemple, si vous touchez des dividendes au travers d’un compte titre traditionnel, l’abattage fiscal sur ces derniers sera de 40%. Voilà un bel avantage et un paradis fiscal made in France !

 

 

Sources complémentaires :

Leave a reply