Notre Dame de Paris, la polémique du financement

0
540
notre-dame de paris

Les « Honteux » financements de Notre Dame de Paris


A moins que vous ne viviez dans une grotte, vous avez sans nul doute entendu parler du désastre de Notre Dame de Paris. En effet, le 15 avril 2019 aux alentours de 19h00, un terrible incendie se déclarait dans les cœurs de la cathédrale. Ce dernier finit par dévaster l’ensemble de la toiture et des 1300 poutres qui composaient sa structure.

Dans cet article, nous allons revenir sur la polémique qu’a provoqué la levée de fonds pour sa restauration. Si vous n’êtes pas au fait des chiffres, c’est près de 800 millions d’euros qui ont été levés en a peine 48h afin de rebâtir un des trésors du patrimoine français.

Et c’est donc suite à cette levée de fonds que la polémique a fait rage. Et pour cela, les sujets vont bon train.  Beaucoup se sentent également trahis car les salaires et le pouvoir d’achat des français est en constante baisse. Les gens se demandent alors pourquoi cet argent ne sert pas a renflouer les caisses ou à aider les petits salaires.

Dans le même registre, d’autres sont tout autant exaspérés par le fait qu’une telle somme soit allouée à un « bâtiment » alors que des millions de personnes meurent de faim chaque jours. Comme nous savons que ce n’est pas aux informations de France 2 que vous allez comprendre les raisons d’un tel engouement, nous avons décidé d’en parler ici.

 

La rentabilité de Notre Dame de Paris


Avant d’aller plus loin, il faut comprendre l’impact financier derrière Notre-Dame de Paris. Car oui, en plus d’être un haut lieu religieux et un des plus grands trésors du patrimoine français, la cathédrale génèrent de l’argent. Beaucoup d’argent.

Et c’est peu dire. En effet, chaque année c’est plus de 14 millions de touristes qui viennent contempler et visiter cet édifice. On peut alors aisément s’imaginer ce que ces 14 millions de touristes peuvent apporter à l’économie du pays et de la capitale.

Ainsi, pour comprendre cette vertigineuse levée de fonds, il faut se replacer dans un contexte purement financier.

 

Les fondamentaux de l’investissement


« Supprimer les passifs, acheter des actifs ! ». Voilà qui résume très rapidement la situation. Comme nous l’avons vu plus haut, Notre Dame de Paris est un haut lieu touristique et génère ainsi chaque année des millions d’euros de chiffre d’affaires dans le secteur du tourisme.

En terme d’investissement, l’un des points cruciales est de savoir mettre l’émotionnel de coté. Bien que certaines réflexions puissent paraîtrent « inhumaines » (comme sauver un bâtiment plutôt que d’aider les petits salaires ou la faim dans le monde),  elles sont toutefois nécessaires lorsque l’on parle de création de richesse. Et cela pour une bonne raison, il ne faut JAMAIS sacrifier un actif pour acheter une dépense ou un passif. C’est d’ailleurs ce qu’enseigne Robert Kiyosaki dans son livre père riche père pauvre.

Ainsi, durement dit, participer à l’augmentation des salaires avec une levée de fonds identique serait une énorme dépense. Cela reviendrai même à essayer de combler un gouffre sans fond car après quelques mois / années, le problème resurgirait.

 

L’investissement Notre Dame de Paris


En réalité, ceux qui soutiennent cette polémique, se trompent de combat. La reconstruction de Notre-Dame de Paris participe à la création de richesse du pays. Ainsi, plutôt que d’allouer des fonds dans la hausse des salaires, cet investissement participera à l’alimentation des caisses de l’Etat. Et c’est ces dernières qui pourront quand à elle intervenir dans la hausse des salaires.

Alors oui, l’Etat ne va pas puiser dans ses caisses afin d’augmenter les petits salaires. Et c’est à cette notion que nous faisons référence lorsque nous disons que les gens se trompent de combat. Le problème ne serait pas cette levée de fond mais plutôt, et par exemple, la mauvaise allocation des bénéfices générés par le secteur du tourisme.

Nous sommes donc dans un schéma classique d’investissement et de création de richesse. Ainsi, il n’y a rien de surprenant à voir de telles sommes allouées à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Pour vous aider à mieux comprendre l’enjeu de cette reconstruction, voici une représentation schématique du processus.

création de richesse

 

 

Voilà pourquoi il est donc plus judicieux d’investir dans la reconstruction. Car, Notre-Dame de Paris impacte directement l’économie nationale. Pour prendre un autre exemple, il serait absurde de vendre la Tour Eiffel afin de combler une dette. Nous sommes dans la même situation avec notre cathédrale. C’est donc une question de gestion financière.

 

Vous aimez les investissements insolites ? Consultez les autres sujets :

Sources complémentaires :

Leave a reply