L’ARJEL et son impact sur les paris sportifs en France

0
93
arjel

L’ARJEL est l’acronyme de l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne, une instance créée en 2010 en réponse à la loi sur la libéralisation et la régulation des jeux d’argent en ligne. Autorité indépendante, cette autorité fait la pluie et le beau temps sur le monde des jeux d’argent dématérialisés en France – elle a en effet un fort impact sur les jeux en ligne et tout particulièrement sur les paris sportifs. 

Quel est le but l’ARJEL, et pourquoi cette instance est-elle si souvent décriée ? Faut-il opter pour un bookmaker français, ou étranger ? Toutes les réponses sont dans cet article !  

Cet article vous est proposé par Gabin du blog Parieur-Gagnant.com, un espace dédié aux parieurs sportifs qui souhaitent améliorer leur façon de parier et leurs résultats.

Fonctionnement de l’ARJEL et intérêt pour les joueurs

Les missions de l’ARJEL sont inscrites noir sur blanc sur leur site internet. Il est avant tout question de protéger les joueurs en : 

  • Délivrant des agréments aux opérateurs, et en s’assurant du respect des règles de leur part 
  • S’assurant de la sécurité des consommateurs 
  • Luttant contre les sites illégaux et le blanchiment d’argent 

Pour faire court, l’ARJEL est le gendarme des paris sportifs en France. C’est une entité nationale, unique en son genre. L’Hexagone bénéficie donc d’un dispositif dédié, ce qui est particulièrement intéressant pour la sécurité des joueurs

En effet, il existe de nombreux cas de bookmakers étrangers qui ont fermé leurs portes sans rembourser les joueurs, ou sur lesquels les parieurs ont tout simplement observé des phénomènes illégaux (variations de cotes après le début du match, paris fermés, et). En France, l’ARJEL traque ce genre de pratiques, et les condamne fermement. 

logo arjel

C’est aussi l’Autorité de Régulation qui décide des sites qui peuvent proposer des paris sportifs. Aucune plateforme ne peut se lancer sans avoir au préalable reçu son agrément de la part de l’ARJEL, ce qui sous-entend qu’il s’est conformé à un certain nombre de normes sécuritaires et qu’il s’est plié à tous les règlements. Aujourd’hui, une quinzaine d’opérateurs ont reçu leur agrément, parmi lesquels ParionsSport, Unibet, Winamax ou plus récemment vBet et Pasinobet. 

En savoir plus sur Maxence Rigottier

Pourquoi l’ARJEL est-elle autant détestée par les parieurs ?

Pourtant, il faut bien le dire : une majorité des parieurs français déteste l’ARJEL, et ils ne s’en cachent pas. La régulation opérée par l’ARJEL a en effet un impact sur les parieurs, et pas uniquement dans le bon sens. Le règlement imposé aux bookmakers est drastique, et les bookmakers ne peuvent que se plier aux règles édictées. 

Une limitation des types de paris 

Ainsi, l’ARJEL limite le nombre et le types de paris possibles sur un événement donné. Sur les bookmakers étrangers, il est possible de parier sur beaucoup plus de « lignes » distinctes. Ainsi, sur un match de foot, en France, on ne peut pas parier sur le nombre de corners pour l’une ou l’autre équipe, sur les cartons jaunes ou rouges délivrés durant le match, ou encore sur les passes décisives réalisées par un joueur. Sur les bookmakers étrangers, ces paris sont tout à fait possibles. Ainsi, un bookmaker étranger peut proposer jusqu’à 1500 différents paris sur un match de foot. Un bookmaker français, lui, proposera tout au plus 200 types de paris sur ce même match. 

arjel enerve les joueurs

Notons aussi que c’est l’ARJEL qui édite la liste des compétitions officielles que les bookmakers agréés pourront proposer aux joueurs français. Si la compétition n’est pas dans la liste, vous ne pourrez tout simplement pas parier sur celle-ci ! Ainsi, la Coupe de France de Handball ne peut être retrouvée sur les plateformes françaises qu’à partir des 16ème de finale, et nombre de championnats étrangers, sur de nombreux sports, sont tout bonnement introuvables en France. 

Des restrictions peuvent également s’appliquer à certains événements sportifs : ainsi, en boxe professionnelle, on ne peut miser que sur les combats « attribuant un titre de Champion du Monde », ce qui réduit considérablement les possibilités. 

Le Taux de Retour Joueur, sujet de discorde 

Mais la principale raison pour laquelle l’ARJEL est détestée de nombreux joueurs est dû au Taux de Retour Joueur, abrégé TRJ. Le TRJ est défini ainsi par l’Observatoire des Jeux : « la partie des mises restituée aux joueurs par les opérateurs ». Autrement dit, c’est l’argent qui revient dans la poche des parieurs. Une définition plus claire dirait que le TRJ correspond à la différence entre ce que les parieurs misent, et ce qu’ils reçoivent en gains. Plus ce taux est élevé, et plus les parieurs peuvent espérer gagner de l’argent. 

« 84,4% des mises sont reversés, en gain ou en bonus, aux parieurs. »

Or, le Taux de Retour Joueur n’échappe pas à la régulation de l’ARJEL. Depuis la loi de 2010, ce taux est en effet plafonné à 85% annuellement sur les paris sportifs (il s’agit d’une moyenne à ne pas dépasser). Dans les faits, ce taux est rarement atteint et il plafonne en fait à 84,4% depuis quelques années. Ce qui signifie que 84,4% des mises sont reversés, en gain ou en bonus, aux parieurs. Or, ce taux est bien inférieur à ce que proposent les bookmakers hors ARJEL, qui peuvent proposer jusqu’à 95% de TRJ en moyenne. Dans les faits, la différence est perceptible au niveau des cotes : les bookmakers ARJEL proposent des cotes beaucoup moins attractives que les bookmakers étrangers !

Comparaison des cotes ARJEL et hors ARJEL  

Voici un exemple sur un match de football qui se jouera le 14 mars prochain, entre le Toulouse FC et Metz (Ligue 1 Conforama). Regardons les cotes disponibles sur Betclic.fr, l’un des leaders des paris sportifs en France : 

toulouse-metz

Victoire de Toulouse à 2,4
Match Nul à 3,05
Victoire de Metz à 2,95

Et voici les cotes observables sur 1XBet, bookmaker hors ARJEL : 

Toulouse-Metz-1XBet

Victoire de Toulouse à 2,6
Match Nul à 3,3
Victoire de Metz à 3,04

A première vue, l’écart semble bien présent, mais minime. Calculons le TRJ permis par ces cotes. Voici le calcul à respecter : 1 divisé par (1/Cote victoire équipe 1 + 1/cote Match Nul + 1/cote victoire équipe 2) x 100. 

Pour Betclic.fr, cela nous donne un Taux de Retour Joueur excellent de 93,4% sur ce match. Et pour 1XBet, le Taux de Retour Joueur atteint même les 99% ! 

De fait, même lorsque les bookmakers français proposent un très bon TRJ, ils peinent à rivaliser avec les bookmakers étrangers. Cela est en partie dû aux règles éditées par l’ARJEL. L’écart de TRJ d’environ 5%, sur l’exemple ci-dessus, peut être beaucoup plus élevé sur d’autres rencontres ou d’autres sports. 

De plus, à la longue, et même s’il semble minime, cette différence de cotes a un impact certain sur les gains des joueurs. Nombreux sont les parieurs qui peinent à être à l’équilibre sur les plateformes françaises, alors qu’ils pourraient être en léger bénéfice sur les books étrangers.  

En savoir plus sur Maxence Rigottier

Peut-on jouer sur les bookmakers hors ARJEL ? Si oui, comment ? 

Cela amène tout naturellement le joueur lambda à une réflexion simple : mais pourquoi je perds mon temps avec les bookmakers français ? Autant aller tout de suite jouer sur les bookmakers étrangers ! 

bookmakers arjel ou hors arjel

Naturellement, les cotes seront supérieures et d’avantages de paris seront possibles. Mais cela suppose tout de même un peu de recul, car la réalité n’est pas si idyllique : 

  • La régulation de l’ARJEL, c’est aussi un moyen d’assurer aux joueurs une certaine sécurité et un recours face aux bookmakers. Pas la peine d’espérer avoir ce « filet de sécurité » si vous jouez sur des plateformes basées à Malte ou au Panama. 
  • Pour jouer sur des bookmakers étrangers, il faudra souvent utiliser un VPN (car les adresses IP françaises sont naturellement bloquées par les plateformes étrangères), par un service comme Asian Connect ou par un tiers. Cela représente un embarras ou des coûts supplémentaires. 
  • Enfin, à la question « jouer sur un bookmaker hors ARJEL est-il illégal ? », il sera difficile de répondre par oui ou par non. L’ARJEL prévoit que les joueurs français jouent sur des plateformes basées en France et respectueuses des réglementations françaises. Mais pour autant, il n’est pas formellement interdit aux usagers d’aller voir ailleurs !

Si vous décidez de tenter l’aventure des bookmakers étrangers, je vous conseille de choisir une plateforme connue et qui a fait ses preuves en matière de transparence. Pinnacle, 1XBet, Bet365 ou encore Betfair sont des plateformes de confiance. 

Toute l’équipe de BusinessItineraire salue le travail de qualité produit par Gabin. Ainsi, chers lecteurs, n’hésitez pas à faire un petit tour sur le blog Parieur-Gagnant.com.

Sources d’informations : Site officiel de l’ARJEL, Loi de Régulation du secteurs des jeux d’argent et de hasard en ligne (texte complet sur Legifrance.gouv.fr). 

Vincent

Leave a reply