Investir en bourse : 4 questions à vous poser

0
449
investir en bourse 4 questions

Avant d’investir en bourse


Si vous souhaitez investir en bourse, cela signifie que vous avez déjà préalablement établie votre stratégie d’investissement. Il s’agit maintenant de vous poser les bonnes questions afin d’agir de façon intelligente et pertinente. Pour se faire, poser les 4 questions suivantes.

 

I – Investir en bourse : Quel est votre profil investisseur ?


La réponse à cette question est important si vous souhaitez investir en bourse. Cela dit, l’établissement préalable de votre stratégie d’investissement vous aura déjà bien aidé. En bourse, le profil investisseur est directement lié au risque. Ainsi, si vous êtes jeunes, que vous commencez votre carrière, que vous n’avez pas d’enfant et que vous vivez toujours chez vos parents, les risques que vous pourrez prendre seront bien différents d’un père de famille avec un maison et diverses charges.

En clair, êtes vous un investisseur plutôt agressif ou plutôt « safe » ? Un investisseur agressif aura tendance à passer plusieurs fois des ordres dans le mois ainsi que se positionner sur des titres plus risqués. Dans le cas inverse, un investisseur safe, partira sur une stratégie plus passive style dividende. Là, il s’agit de passer quelques ordres par an et ainsi laisser tourner le portefeuille.

D’autre part, l’investisseur agressif, aura une stratégie beaucoup plus court terme qu’un investisseur long terme qui lui visera la pérennité de son portefeuille d’actif. Le but ici, bien qu’il soit d’investir en bourse est de soit, faire de belles plus-values soit faire fructifier vos fonds et protéger votre patrimoine. C’est donc deux optiques bien différentes. Sachez qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Il y a simplement le choix qui vous correspond, ou pas.

 

II – Investir en bourse : quel est votre horizon de placement ?


Pour rejoindre la première question nous allons parler de votre horizon de placement. Ce dernier conditionne votre stratégie. Ainsi, il est nécessaire de le connaitre avant d’investir en bourse. Il déterminera entre autre, le choix de vos actifs. Par exemple, vous pourrez retrouver des actions qui ne seront rentables que d’ici 5 à 15 ans ou bien ,des fonds obligataires, qui eux, sont retables sur une période de 1 à 3 ans.

Cependant, une action est plus risquée qu’une obligation et donc son potentiel de rentabilité est plus élevé. Vous positionner sur des placements plus risqués implique également de votre part, un minimum de risque management.

En clair, votre horizon de placement est déterminé par les raisons qui vous poussent à investir en bourse. Est ce pour financer vos vieux jours ? Ou est ce pour financer les études de vos enfants d’ici à la prochaine décennie ?

 

III – Investir en bourse : Quel capital ?


Une fois encore, nous revenons vers votre stratégie d’investissement évoquée plus haut. Pour investir en bourse, il faut savoir quelle part de votre capital vous êtes prêt à « mettre en jeu » . En partant du principe que l’argent investi ne doit pas être nécessaire et qu’il doit au contraire, être considéré comme perdu, ce choix n’est pas à négliger.

De manière général, vous avez 2 options. Soit, investir directement une bonne partie de votre capital, soit, investir périodiquement. La deuxième option vous permettra accessoirement de prendre de l’expérience et éviter ainsi les erreurs qui pourraient vous faire perdre votre capital. Vous serez ainsi plus serein et moins enclin à coder à la panique en cas de baisse.

Cependant, l’argent que vous allez investir en bourse limitera (ou pas) vos actions. En effet, si vous décidez d’investir quelques centaines d’euros par mois, bien des titres ne seront pas à votre portée. Pour cette raison, nous vous conseillons de vous fixer des objectifs réalistes en fonction de votre profil et du capital investi.

 

IV – Quel régime fiscal ?


Le régime fiscal appliqué varie en fonction des secteurs d’investissement car certains sont plus taxés que d’autres. Diversifier est encore une fois la bonne approche à appliquer. Cela vous apportera une grande part de sécurité sans pour autant baisser les performances de votre portefeuille.

Bien que certains supports soient exonérés (comme le PEA), les gains boursiers sont soumis à l’imposition et dépendent de votre résidence fiscal. Lorsque vous remplissez vos impôts, vous aurez des cases à remplir. Vous devrez alors indiquer les revenus qui proviennent de vos investissements boursiers.

Si vous choisissez un courtier établit en France, ce dernier vous fera parvenir l’imprimé fiscal unique (IFU). Si en revanche vous décidez d’investir en bourse chez un courtier étranger, ce dernier ne vous fournira pas d’IFU. Dans ce cas, il sera de votre charge de procéder au calcul et à la déclaration de vos gains boursier. A noter que dans cette situation, vous pouvez faire recours à un expert comptable. Bien que cela puisse vous couter de l’argent, cela pourra vous éviter des erreurs qui vous couterons de l’argent (et du temps).

investir en bourse déclarer aux impôts

Conclusion


Investir en bourse nécessite donc une bonne réflexion avant même de passer à l’acte. Comme nous le disions avant, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise stratégie. Le plus important est que votre investissement vous corresponde. Optez donc pour une stratégie qui n’est pas trop risquée si vous avez du mal à le gérer ou qui n’est pas trop chronophage si vous ne souhaitez pas y passer du temps etc.

Etablissez donc votre stratégie d’investissement avant toute chose. Cette dernière déterminera votre part d’investissement boursier. Posez vous ensuite les bonnes questions, soyez objectif et sincère avec vous même afin de ne pas vous induire en erreur et donc de ne pas perdre d’argent (ou du moins limité les risques inutiles).

 

Sources complémentaire 

Leave a reply