Investir dans une résidence de tourisme

0
624
residence tourisme

Nous voyons aujourd’hui un type d’investissement immobilier souvent méconnue des investisseurs. Pourtant, investir dans une résidence de tourisme, c’est accéder à une niche fiscale et à de la défiscalisation que permettent toutes les résidences de services ou presque. Découvrons ensemble ce que sont ces résidences de tourisme et comment vous pouvez optimiser fiscalement cet investissement.

C’est quoi une résidence de tourisme?

Dans un premier temps, attardons-nous sur ce qu’est exactement une résidence de tourisme. Passons en revu ses spécificités, les types de biens qu’elle concerne, et surtout, ce qu’elle n’est pas.

Une résidence de tourisme n’est pas un Hotel

Lorsque l’on investit dans un Hotel, on investit dans un complexe immobilier. Que l’investissement se fasse seul ou à plusieurs, il nous appartient dans son ensemble. Il est ensuite exploité par nous-même ou une société qui loue le bien afin d’exercer son activité. La résidence de tourisme est elle, un ensemble d’appartements faisant partie d’un même ensemble. Cependant, il n’y a pas nécessairement de propriétaire unique. En réalité il peut y avoir autant de propriétaires que de biens à acheter. Ainsi, investir dans une résidence de tourisme, ce n’est pas investir dans un Hotel.

Définition de la résidence de tourisme

La résidence de tourisme est donc un ensemble de biens immobiliers dédiés à l’accueil de touristes. Dans le cadre de cette activité, les logements se doivent d’être meublés, ainsi que de proposer des services minimum. De l’accueil à la restauration, sans oublier le nettoyage ou un service de blanchisserie, ce que propose un Hotel en somme.

Ces services peuvent bien évidemment être bien plus diversifiés, participant à l’attractivité de la résidence de tourisme. Ainsi, il n’est pas rare d’y retrouver piscine, sauna, salle de sport, cours de tennis ou encore bar à cocktails.

Récapitulatif des services:

  • Accueil
  • Restauration
  • Nettoyage
  • Blanchisserie
  • Piscine
  • Sauna
  • Salle de sport
  • Cours de tennis
  • Bar à cocktail
  • etc …

Type de biens concernés

Les biens peuvent être divers et variés. Cela dépend en réalité du public cible. Ainsi, investir dans une résidence de tourisme d’entrée de gamme offrira des logements de petite taille, avec des services limités et un prix contenu. Pour un investissement en résidence de tourisme haut de gamme, les logement seront plus conséquents, associés à des services de grande qualité, et un prix que le sera tout autant.

On gère le bien pour vous

Lorsque l’on investit dans une résidence de tourisme, on se décharge d’une conséquente partie de la gestion du bien. Un bail commercial lie contractuellement les différents propriétaires de la résidence et un exploitant gérant cette dernière. Ainsi, Toutes les tâches telles que l’entrée dans les lieux, la gestion ainsi que les payements des réservations, la gestion des impayés etc…, tout est géré par l’exploitant. Ce dernier s’engage à vous verser un loyer régulier et sans interruption, comme spécifié lors de la signature du bail commercial.

Récapitulatif de la gestion délégué à l’exploitant:

  • Entrée des lieux
  • Payements
  • Réservations
  • Impayés
  • etc…

Le statut de l’investisseur

Tout comme pour les autres résidences de services, en investissant en résidence de tourisme, nous investissons dans une location meublée non professionnelle (LMNT). Ce statut nous confère la possibilité au choix:

  • D’être imposé sur 50% des revenus locatifs avec le LMNT Micro-BIC
  • L’amortissement du prix d’achat du bien avec le LMNT au Régime Réel

En savoir plus sur: Le statut de Location Meublée Non Professionnelle

Défiscalisez avec la loi Censi-Bouvard

Investir dans une résidence de tourisme permet de profiter de la loi Censi-Bouvard. Cette dernière, promulguée afin de favoriser les investissements en résidence de services, offre une formidable option de défiscalisation.

Ainsi, il est possible de demander une réduction d’impôts sur 11% de la valeur du bien avec une valeur maximum de 300.000€. Si l’investissement est supérieur à ce plafond, il est possible d’amortir la tranche le dépassant.

En savoir plus sur: La loi Censi-Bouvard

Sources compémentaires:

Vincent

Leave a reply