Les différentes manières d’investir en Bourse

0
130
investir bourse

Entre les différents types d’investissements, les différents marchés et les différents véhicules financiers, nous n’avons que l’embarras du choix. Le problème principale est que d’investir en bourse sans connaissance ni stratégie fera prendre un risque considérable à votre capitale. Il va donc falloir impérativement se lancer avec un oeil averti car tout le monde le sait, il en vaux deux! 

Pourquoi investir en bourse ?

La bourse est l’un des piliers d’investissements le plus solide qui existe. Se positionner sur les marchés financiers se révèle donc un excellent objectif pour effectuer de la création de richesse et/ou de la sauvegarde de patrimoine financier. Elle se révèle cependant être une institution complexe. Ainsi investir en elle n’est pas simple et nécessite un fort travaille d’apprentissage afin de s’y retrouver.

Pour y voir un peu plus clair, nous avons divisé les investissements boursiers en deux parties. D’une part, nous verrons ensemble les manières classiques d’investir en bourse, et de l’autre, nous verrons les moyens qui vous permettent de gagner de l’argent de manière plus active sur les différents marchés financiers. 

Investir en Bourse de manière « classique »

Pour commencer, voyons ensemble l’aspect purement investissement. Ce dernier consiste à investir en bourse de manière plus ou moins passive. Dans la plupart des cas, l’objectif est de créer un portefeuille boursier avec des objectifs à long terme. Ainsi, vous laissez votre portefeuille travailler pendant une très longue période, voir des années, et récoltez le fruit de vos investissements bien plus tard. Là encore il y pas pas mal de choses à voir et à faire. Investir en bourse, c’est facile à dire, mais plus difficile à mettre en place efficacement. 

Les ETF

Egalement appelés Trackers, leurs rôle est de dupliquer le cours d’un indice boursier. Si vous décidez d’investir en bourse dans un ETF CAC 40 par exemple, vous investirez dans un ETF qui reproduira le cours du CAC 40. Pour rappel, ce dernier reprend les valeurs des 40 plus grosses entreprises française. Les ETF sont de très bon outils de diversification et le processus d’achat est le même que pour une action classique. 

Les obligations

Pour aller à l’essentiel, une obligation c’est une dette, un titre de créance. Les gouvernements et les entreprises ont, pour diverses raisons, parfois besoin de contracter un crédit. Ces crédits, ce sont des obligations. Par conséquent, en achetant des parts de ces obligations, vous devenez créancier. Vous toucherez les remboursements ainsi que les intérêts liés au crédit (au prorata de vos parts). Si vous souhaitez investir en bourse, les obligations peuvent être un outil de diversification mais se pratiquent le plus couramment par le biais d’une assurance vie. 

Futures

Il s’agit là de contrat à terme se négociant sur un marché à terme. Initialement, ils ont été utilisés sur les marchés agricoles afin d’empêcher les crises sur les matières premières. En d’autre terme, il s’agissait d’une excellente couverture pour les exploitants, qui les protégeaient contre une crise potentielle. En effet, cela leurs permettaient de vendre et de gagner leurs vies malgré une baisse des prix. 

Aujourd’hui, c’est l’un des produits financiers les plus échangés au monde. Utilisés dans un cadre spéculatif, ils peuvent concerner tout type de produits financiers (action, obligation, indices …). Si par exemple un vendeur décide de vendre un contrat d’un an à 100€ et que le cours du produit augmente, le vendeur aura finalement « perdu » 10 euros. En effet, l’acheteur aura acheté le contrat lorsque le produit était 10€ moins chers.

Actions

Produit financier le plus connus et le plus échangé à travers le monde, l’action est l’incarnation même de la bourse. Ainsi, lorsque quelqu’un parle d’investir en bourse, il y a fort à parier qu’il parle d’investir en action. Toutefois, comme pour le reste, il y a différents types de stratégies pour investir en action. 

Globalement, il y a deux manières de voir les choses. Soit, vous achetez des actions car vous estimez que le cours de cette entreprise et/ou de son secteur va/vont grimper. Par conséquent, vous réaliserez plus tard, une plus value sur la vente. Soit, vous achetez une action sans réellement vous préoccuper du cours et vous attendez sagement qu’elle vous verse des dividendes.

Bien que les deux approches nécessitent un minimum de recherche et d’analyse sur les entreprises et les secteurs qui vous intéressent, la recherche de plus-value demande plus de connaissances et une clairvoyance certaine. En effet, il est plus difficile d’interpréter la santé futur d’un secteur que d’analyse la santé actuelle d’une entreprise. Toutefois, même si l’investissement en action a un meilleur ratio temps/rendement, il ne doit pas se faire à légère. 

IPO

Vous ne le savez peut être pas mais vous en avez sans aucun doute entendu parlé il y a peu de temps. En effet, ce terme signifiant « Initial Public Offering » désigne l’introduction d’une société en bourse. Ainsi, rappelez-vous celle de la Française des Jeux il y a peu de temps de cela. Que les choses soit claire, investir en bourse avec des IPO est très complexe. Cela demande une profonde connaissance des marchés et de leurs psychologie. Bien que certaines IPO puissent être extrêmement rentable, le risque quand à lui est également très élevé. 


Investir en Bourse via le Trading

Passons maintenant au deuxième aspect qu’il est possible de réaliser lorsque l’on souhaite investir en bourse. Le trading ! Voilà un sujet qui divise. D’une part, il y a ceux qui voient cela comme une grosse arnaque, d’autre part il y a ceux qui trouvent cela malsain et enfin, il y a ceux qui y croient et qui souhaitent le pratiquer. Souvent mis à mal par le cinéma, le trading est pourtant un métier tout a fait viable bien que contraignant. Investir en bourse par le biais du trading est par ailleurs tout à fait envisageable. 

Comme pour tout sujets sérieux, il va falloir prendre le temps de bien faire les choses. Si investir en bourse aveuglement augmente drastiquement vos risques de pertes, vous lancer dans le trading sans connaissance ni compétence solide reviens à prendre un risque inconsidéré. Il faut savoir qu’en moyenne, entre 75 et 90% des Traders perdent l’entièreté de leurs capitale au cours de leurs (courte) activité. Cependant et pour ne pas changer, si vous souhaitez vous lancer dans le trading, sachez qu’il existe plusieurs formes de trading. 

Le Daytrading

Le Daytrading se traduit comme son nom l’indique par le trading de « journée ». Cela signifie qu’après chaque séance de trading, vous n’aurez plus aucune position d’ouverte. Cette technique a pour mérite de vous permette de dormir sur vos deux oreilles. 

Le Scalping

Le scalping est une méthode de trading aussi rapide d’exigence. Elle se pratique sur des unités de temps très courtes (moins de 5 minutes) et les positions ne restent ouvertes que quelques secondes en moyenne. Autant vous dire que pour être rentable avec le scalping, il faut avoir une parfaite maitrise des marchés et de l’analyse technique afin de prendre des décisions rapidement. Si vous souhaitez investir en bourse en vous lançant dans le trading, le Scalping ne représente pas la meilleure stratégie à mettre en oeuvre à vos débuts. 

L’Intraday

L’intraday est une « version soft » du scalping. En effet, l’objectif est toujours de trader sur une journée, cependant les unités de temps et la durée d’ouverture des positions est plus longue. En effet, en Intraday, les positions restent ouvertes de 15 minutes à plusieurs heures en général. Ainsi, bien qu’elles soient toutes fermées avant la clôture des marchés le soir, cela laisse plus de temps pour à l’analyse et la réflexion. C’est généralement la méthode de trading conseillé aux débutants puisqu’elle permet de réaliser beaucoup de trade assez rapidement et donc, de progresser. 

Le Swing Trading

Nous rentrons maintenant dans la partie la plus facile du trading. Le swing trading est une méthode de trading qui tend à laisser courir les positions sur plusieurs jours, semaines, mois, voir années. L’intégralité des analyses, des décisions et des ordres d’achats se font lorsque les marchés sont clôturés. Par conséquent, vous avez beaucoup moins de stress et pouvez tout analyser tranquillement sans craindre le moindre retournement de tendance brusque. Là encore, il existe deux types de swing trading :

Court terme

Comme son nom l’indique, l’idée est de réaliser des trades assez court s’étalant généralement de quelques jours à quelques semaines (2 ou 3 généralement). Cette méthode demande un petit travail quotidien, n’est pas chronophage, est moins stressant, mais demande en retour une certaine patience pouvant passer plusieurs jours sans prise de position.

Bien que ce style de trading puisse paraitre idéale à qui veut investir en bourse et débuter en trading, il n’en est rien. En effet, les trades s’étalants sur plusieurs jours, le temps de progressions est très long. Lorsque vous allez prendre (et apprendre) 4 à 5 trades par jours en intraday, vous n’en prendrez que 1 ou 2 par semaine avec le swing trading. Par conséquent, vous progressez beaucoup moins vite.

Moyen-long terme

Ici, le terme de trading n’est presque plus approprié puisqu’il s’agit de trade qui vont s’étaler sur plusieurs mois voir plusieurs années. Cela peut être très rentable mais demande, en contre partie, de grosses analyses. De plus, la clôture de trade étant assez rare, il peut être difficile de pouvoir en vivre.

Le Forex

Pour finir, parlons du Forex. Signifiant « Foreign Exchange Market », il s’agit du marché des changes. Là, pas d’actions, pas d’obligations ou encore d’ETF, rien que des dévises. De l’euro, du dollars, du Yen… C’est un marché énorme, qui brasse chaques jours 5 500 milliards de dollars. Bien qu’il y ait constamment de belles opportunités, c’est un marché difficile et volatile qui ne manquera pas d’engloutir tout les traders imprudents.

Les courtiers

Comment parler d’investir en bourse sans parler des courtiers ? Ces derniers sont les intermédiaires entre les marchés financiers et vous. Par conséquent, lorsque vous envoyez un ordre d’achat c’est votre courtier qui va l’appliquer, en prenant au passage sa commission. Des courtiers, il en existe beaucoup. Malheureusement, il sont loin d’être tous honnêtes.

Cependant, pour investir en bourse, vous devrez en choisir un. Certains vous proposeront plusieurs produits financiers, d’autres uniquement le forex etc…. L’un des critères de choix sera donc le marché sur lequel vous souhaitez vous positionner. Ensuite, pour éviter de vous faire arnaquer, il existe un organisme, L’AMF (l’organisation des marchés financiers). ce dernier surveille scrupuleusement les courtiers. C’est en quelque sorte la police des courtiers. De plus, elle rend publique une liste noire des courtiers à fuir.

Son rôle étant de protéger les investisseurs, nous vous recommandons grandement de consulter le site de l’AMF avant de vous engager avec un courtier en ligne. De plus, si celui que vous avez choisi se retrouve dans sa liste noir, ne placez au aucun cas votre argent dessus.


Ce qu’il faut retenir

ce qu'il faut retenir

Si votre objectif est la création de richesse et la préservation de votre patrimoine financier, investir en bourse est l’une des meilleurs solutions pour laquelle vous pouvez opter. Cependant, comme vous avez pu le voir, la bourse à de nombreuses cordes à son arc. Une grande partie du travail va consister à savoir quelle stratégie est faite pour vous avant de passer à l’action.

  • Déterminez le style d’investissement qui vous convient,
  • Développez votre stratégie,
  • Choisissez un courtier agréé par l’AMF

Sources complémentaires

Leave a reply