Immobilier locatif : Gérer un mauvais investissement

0
1371
immobilier locatif

Gérer un mauvais investissement immobilier locatif


Si l’immobilier locatif fait si peur, c’est parce que les sommes en jeu sont énormes et qu’un mauvais investissement peut littéralement vous pourrir la vie. De plus, même si ce dernier n’est pas totalement mauvais, il peut très clairement être mauvais. Heureusement, comme nous allons le voir dans cet article, il existe plusieurs solutions pour se sortir d’une de ces mauvaises passes.

Comment sortir d’un mauvais investissement locatif ?


Bien que les solutions pour sortir d’un mauvais investissement ne soit pas très réjouissante, il faut parfois se concéder à accepter le “moins pire”. Ainsi, si votre immobilier locatif s’avère être une mauvaise affaire, il faudra avant tout penser à sauver les meubles. Nous allons donc voir quelques solutions.

Diminuer le montant du loyer de votre immobilier locatif


L’une des causes de votre mauvaise affaire peut être la vacance locative. Ou plutôt, l’absence de locataire. Certains propriétaires, trop gourmands ne trouvent pas preneur. La faute peut être à une mauvaise analyse du marché lors de l’achat ainsi qu’un bien acheté trop cher. Quoiqu’il en soit, si votre bien ne trouve pas preneur, la première solution pourrait être de baisser votre loyer.

Vous pouvez toujours jeter un rapide coup d’œil sur les prix pratiqués dans votre secteur afin d’ajuster au mieux le nouveau prix de votre loyer. Si vous avez optez pour de l’immobilier locatif en vue de faire de la défiscalisation, sachez que cet avantage sera préservé.

Rafraichissez votre immobilier locatif


Une autre cause à prendre en compte serait l’état de votre bien. Si ce dernier n’est pas en très bon état (et qu’en plus le loyer est trop élevé…), vous diminue drastiquement les chances de trouver un locataire. La concurrence est généralement assez rude sur le marché locatif alors un locataire perdu pour vous est un locataire gagné pour votre concurrent. Rafraichissez donc votre bien, optez pour des choses simples mais modernes. Refaites un shooting de votre appartement et vous augmentez déjà vos chances d’occuper votre immobilier locatif.

Louer via une association


Dans la même optique que la première option vous pouvez dédier votre logement au social. Ainsi, en passant par l’ANAH (Agence National de l’Habitat), vous serez mis en relation avec une agence immobilière sociale qui s’occupera d’occuper votre bien. Le principal inconvénient de cette option est que le loyer sera, par conséquent, inférieur au prix du marché. Cependant, sachez que vous bénéficiez d’un abattement de 85% sur vos revenus locatifs.

La revente de votre immobilier locatif


Ici c’est la solution de dernier recourt. Certains propriétaires décident d’anticiper et de vendre avant que leur immobilier locatif ne leur coute trop d’argent. Ici vous aurez deux solutions, la vente au particulier ou la vente aux enchères avec un prix de réserve. Vous pouvez alors espérer tirer au moins 70% du prix de votre bien et devrez certainement assumer une queue de crédit. C’est donc la solution ultime.

Sources complémentaires 
Avatar

Leave a reply