Faut-il investir en Bourse actuellement ?

0
316
Faut-il investir en Bourse?

Mis à jour le 28/08/2020

Naturellement frileux, les Français se tournent de plus en plus vers l’investissement de leur épargne en Bourse. En effe, les marchés financiers sont plus performants à moyen et long terme. Est-il cependant opportun d’investir en Bourse actuellement ?

2020, une année charnière pour investir en Bourse

Le confinement a été synonyme de perte de revenus pour une partie des Français. Pour d’autre ça a été l’occasion de faire des économies. Les dépenses de loisirs (voyage, shopping) ayant en effet été fortement réduites.

Les premiers souhaitent compenser leur manque à gagner. Les seconds se demandent pourquoi ne pas investir ces économies en Bourse.

Les économies des français

A cela, il faut ajouter la conjoncture des taux d’intérêt bas, voir négatifs. Ces derniers affectent les marchés monétaires et obligataires. Cela a pour conséquence de rendre les 2 placements préférés des français, (Livret A et les fonds Euros) inefficaces contre l’inflation.

La rémunération du livret A est passée à 0,5 % seulement depuis février 2020. Celle de l’assurance-vie en euros est tombée sous la barre des 1,5 % en 2019 avant impôt et prélèvements sociaux.

Pour stimuler votre épargne sur le moyen ou le long terme, vous pouvez en investir une partie sur des actifs boursiers. Cela vous permettra de profiter du dynamisme des marchés financiers. Dans la durée, les actions ont toujours fait mieux que tous les autres placements.

Les bonnes raisons pour investir en Bourse maintenant

Il est impossible de prédire les cours de la Bourse. Nous pouvons cependant nous appuyer sur les données historiques pour dresser des constats statistiques.

Conseil : toujours garder en tête que les performances passées ne présument pas des performances futures

Premièrement, le marché boursier est naturellement haussier. On constate que depuis les années 1970, les actions du monde entier a rapporté 5,5 % par an net d’inflation.

Ensuite, les périodes de baisse du marché se soldent en moyenne par un recul de 33 %.

Les périodes de hausse atteignent elles 268 %.

Elles sont aussi 5 fois plus longues.

Enfin, les périodes de fortes baisse ne se produisent que tous les 6 ans en moyenne. Ce qui nous met à l’abri d’une nouvelle chute pour plusieurs années.

En effet, la Bourse a enregistré des revers importants début 2020 du fait de la crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19. Mais le plongeon a été de courte durée. Les marchés financiers sont repartis à la hausse dès le mois d’avril 2020.

Proposé par Michael Ferrari

Comment entrer en Bourse?

Il est aujourd’hui simple de placer son argent sur un marché boursier. Vous pouvez ouvrir un compte chez un courtier en un clic. Il vous est possible d’acheter ou vendre une multitude de titres de la même façon.

Vous pouvez également ouvrir un PEA pour y loger :

  • des actions européennes ;
  • des parts de Sicav ;
  • des parts de FCP investis au moins à 75% en actions européennes.

En effet, ouvrir un PEA est fiscalement plus avantageux.

Les dividendes et les plus-values générés sont exonérés d’impôt sur le revenu en l’absence de retrait effectué sur le plan pendant les cinq premières années.

Avant cinq ans, le gain réalisé est soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %, prélèvements sociaux inclus.

De plus, les frais attachés au PEA (ouverture, transaction, transfert, etc.) sont plafonnés depuis le 1er juillet 2020. Cela lui offre un avantage supplémentaire.

Adopter la bonne stratégie d’investissement

On constate que les français sont mal informés des mécanismes boursiers. Ils ont de forts aprioris. Or, avoir une bonne culture économique, financière et boursière est un vrai plus. Il est nécessaire de s’y former et de s’y sensibiliser.

Au delà de cet aspect, il existe des bonnes pratiques à mettre en place qui font appel au bon sens.

Si vous n’êtes pas prêt à conserver une action pendant 10 ans, ne songez même pas à la détenir pendant 10 minutes

Warren Buffett

Il ne faut investir en Bourse que l’épargne dont on n’aura pas besoin à court terme. Dans l’idéal, à un horizon de cinq ans. Chercher à profiter une baisse en mobilisant des fonds non dédiés à l’investissement est le meilleur moyen de le regretter par la suite.

Eviter de spéculer l'argent dont vous avez besoin

Il faut aussi éviter de spéculer sur une très courte période. Toutes les études montrent que les chances de réaliser des bénéfices sont trop aléatoire. Les actions constituent la classe d’actifs la plus rémunératrice à moyen et long terme. Il faut donc se fixer un horizon de placement long avant d’investir.

Investir sur la durée n’est cependant pas le seul critère à prendre en compte. C’est aussi la composition du portefeuille d’investissement qui va conditionner la réussite du placement. En effet, c’est elle qui permet de maximiser la performance tout en maîtrisant la prise de risque.

Proposé par Michael Ferrari

Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

Il est nécessaire d’adopter une stratégie de diversification pour répartir le risque. Il faut répartir vos investissements en Bourse entre plusieurs secteurs d’activité parmi les plus porteurs.

Une diversification par zone géographique est aussi conseillée. Les zones économiquement saines prendront le relais sur les zones à risques.

Commencez par choisir les meilleures entreprises de leur secteur. Cela limitera vos risques de pertes et augmentera vos chances d’obtenir des revenus réguliers.

Puis, diversifiez vos actifs sur des entreprises à fort potentiel de croissance.

Pensez à vous fixer des objectifs précis pour piloter votre stratégie dès le départ. Les actions sont volatiles. Ainsi, vous saurez récupérer vos bénéfices au bon moment. Vous limiterez aussi vos pertes si la Bourse baisse.

Les investisseurs avertis composeront leur portefeuille selon :

  • le projet qu’ils ont pour leur argent ;
  • l’horizon de leur investissement ;
  • leur situation patrimoniale (qu’ils feront évoluer dans le temps).

Quant à ceux qui ont moins de connaissances ou moins de temps à dédier à la Bourse, ils se tourneront vers des professionnels pour les accompagner.

Savoir se détacher de ses émotions

En Bourse, il ne suffit pas de savoir acheter et vendre les bonnes actions au bon moment. Quand on achète un titre, il faut être capable de tenir la distance. Cette gymnastique demande un contrôle de ses émotions. Il ne faut jamais agir sous le coup de celles-ci.

Garder son self control

Certains particuliers investissent comme ils « jouent ». Leur émotivité les empêche de prendre des décisions rationnelles.

Le marché est par définition émotif. Il faut au contraire faire preuve de rationalité et de détachement face à lui. Il est donc crucial de savoir gérer ses émotions. On peut être émotif dans son cadre familial, professionnel, relationnel, mais pas avec son portefeuille.

Denis Gauthier, premier vice-président et directeur national, Gestion de patrimoine à la Financière Banque Nationale, nous dit :

« Le sentiment qu’on peut avoir en prenant une perte versus le bonheur ressenti lors de la réalisation d’un gain est asymétrique».

Une perte fait deux fois plus mal à un investisseur que le bonheur d’un gain peut lui apporter, selon certaines études.

«Ça fait en sorte qu’on peut retarder des décisions en raison de ses émotions. L’investisseur individuel a donc tendance à conserver ses mauvais titres malgré l’arrivée de nouvelles informations pertinentes qui devraient l’inciter à les vendre.»

Il ajoute :

«Les gens retardent ce moment-là pour ne pas le vivre, mais les gains, ils les prennent facilement. Alors, que fait un investisseur quand il est laissé à lui-même? Il diminue sans s’en rendre compte la qualité de son portefeuille.»

Le boursicoaching

L’investisseur agirait ainsi parce qu’il sait que vendre lui fera mal. On voit émerger une tendance pour l’aider, le « boursicoaching ». Il s’agit de se faire accompagner par un coach pour travailler sur soi lorsqu’on investit en Bourse.

Il sera plus facile de se contrôler face à une hausse tranquille de son portefeuille, que face à une baisse de celui-ci ou face à une hausse brutale.

L’action est dans votre portefeuilleVous n’avez pas l’action dans votre portefeuille
Forte haussePuissance
Eurphorie
Envie
Frustration
Forte baissePeur
Panique
Soulagement
Réjouissance

En respectant les bonnes pratiques de l’investissement et une stratégie claire, vous saurez garder votre self-control.

Ce qu’il faut retenir

Comme nous l’avons vu, il est interessant d’investir la Bourse. C’est l’un des investissement les plus rentable. Mais il faut veiller à respecter des règles simples et les bonnes pratiques :

  • avoir une vision sur du moyen et long terme ;
  • investir uniquement l’argent dont vous n’avez pas besoin ;
  • diversifier ses investissements sur des secteurs et des zones géographiques différentes ;
  • maitriser ses émotions.

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour vous lancer !

Proposé par Michael Ferrari

Nous n’avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
  • le Guide des 26 meilleurs Investissements
  • la Liste des 27 Thématiques les plus rentables
  • un Business Plan pré-rempli (modèle d’exemple)
Cécile

Leave a reply