Devenir rentier immobilier, comment faire ?

0
1522
rentier

L’investissement n’a jamais été aussi présent dans les discussions qu’à l’heure actuelle. En effet, dans notre société, les personnes souhaitent diversifier leurs placements afin de gagner un peu plus que ce que leurs employeurs, la banque ou encore l’État veulent bien leur donner. Et c’est tout à fait compréhensible! Beaucoup voient d’ailleurs dans le monde de l’immobilier une opportunité de générer un matelas complémentaire à leurs revenus de base. Alors pourquoi ne pas aller plus loin et apprendre comment devenir rentier en immobilier? Nous vous expliquons tout à travers cet article.

Pourquoi devenir rentier en immobilier?

Avant même de vous expliquer comment devenir rentier en immobilier, il convient de vous dire en quoi cela consiste exactement et si ce type de statut est facilement atteignable.

Définition d’un rentier

Alors qu’est-ce que devenir rentier en règle générale? Et bien en réalité, c’est relativement simple. En effet, il s’agit d’une personne qui ne vit pas d’un salaire, mais uniquement grâce à ses rentes et ses revenus liés aux investissements qu’elle a effectué. Ces revenus peuvent provenir de différentes sources: contrat d’assurance vie, actions dans des entreprises, bourse, placements financiers ou encore dans notre cas l’investissement immobilier. Ainsi, ces rentrés d’argent lui permettent de ne plus exercer d’activité salariée puisqu’elles couvrent en totalité ses besoins monétaires (charges, impôts, nourriture et autres frais divers). 

appartement-interieur

Est-ce facile de devenir rentier?

Une question assez simple qui appelle une réponse un peu plus complexe. En réalité, il est à la portée de tout le monde de devenir rentier en immobilier. Cela peut cependant prendre plus ou moins de temps selon les situations.

Faire attention aux arnaques

Nous ne saurions que trop vous conseiller de faire attention aux personnes vous proposant des « solutions miracles » qui sont parfois hasardeuses voir même trompeuses. Prenez garde également, à ceux qui vantent leur façon de faire et leurs solutions en omettant totalement de vous parler des inconvénients liés à l’une ou l’autre pratique et des chiffres. Ces derniers sont l’élément le plus important qu’il vous faudra prendre en compte dans votre démarche. Il ne faudra absolument pas que vous les négligiez. Gardez bien en tête que le Chiffre d’Affaires généré ne représente en aucun cas le revenu final qui arrivera dans votre poche!

Prendre son temps

Si vous espérez devenir rentier dans le domaine de l’immobilier en seulement quelques mois avec 2 ou 3 appartements, navré de vous l’apprendre mais c’est une chose impossible. Il faudra vous armer d’un peu plus de patience et investir d’avantage. Vous pourrez cependant générer un complément de revenu dans un premier temps! 

En savoir plus sur Michael Ferrari

Achats en direct que choisir?

Partons du principe ou vous achetez en direct un bien immobilier. Comment savoir si le bien que vous comptez choisir sera rentable ou non? Et surtout comment choisir un bien rentable? Ce sont les réponses que nous allons aborder dans cette partie de l’article.

Calcul de rentabilité

Comme abordé dans la première partie, il vous faudra connaître tous les chiffres pour devenir rentier en immobilier! Tout cela pour quoi? Et bien pour pouvoir calculer la rentabilité du bien que vous convoitez!

Le plus simple est de commencer avec les recettes générées par votre bien immobilier. Elles correspondent tout simplement au montant de tous les loyers perçus. Mais comme annoncé un peu plus tôt, les loyers perçus correspondent au chiffre d’affaires réalisé. Ainsi cela ne correspond pas à la somme que vous mettez directement dans votre poche. Il faudra déduire certaines petites choses.

calcul monnaie

Ce sont ces différents éléments auxquels il faut que vous prêtiez attention avant de vous lancer dans un projet. Parlons donc ensemble des charges liées à l’investissement immobilier. Elles sont nombreuses et variables en fonction de vos choix.

Exemples de charges à ne surtout pas négliger :

  • Crédit (achat et frais de notaire)
  • Taxe foncière (à la charge du propriétaire)
  • Assurance PNO (propriétaire non occupant)
  • Femme de ménage (en cas d’achat d’immeuble ou appartement)
  • Frais de gestion
  • Assurance loyers impayés
  • Assurance vacances locatives
  • Frais liés à a dégradation et réparations

Investir dans un bien rentable

Avant toute chose, il convient de vous prévenir que les banques sont assez souvent frileuses. Ainsi, elles ne prêtent pas si facilement l’argent nécessaire à votre futur investissement dans l’immobilier. Pour cela, il vous faudra les convaincre du bien fondé de votre projet et surtout les rassurer en montrant que vous êtes sérieux et que vos comptes sont régulés et bien gérés. Une bonne santé financière vous fournira sans conteste un argument de poids au moment de votre demande de prêt!

De plus, il faudra que vous présentiez un dossier en béton. Quoi de mieux pour commencer dans le monde de l’immobilier qu’un investissement modeste et en adéquation avec vos capacités financières. Afin de devenir rentier en immobilier, il vous faudra choisir dans un premier temps des biens plus facilement loués et abordables à des emplacements recherchés.

Ce qui primera également, c’est la qualité du produit que vous mettrez en location. En effet, meilleures sont les prestations, plus vos chances de trouver preneur sont conséquentes. Et pourquoi ne pas privilégier les petites surfaces de type studio ou encore F2 dans de grandes villes étudiantes! Vous trouverez à coup sûr preneur. 

En savoir plus sur Michael Ferrari

Sources d’investissement et options envisageables

Vous l’aurez compris devenir rentier est tout de même un travail de longue haleine. De plus, il vous faudra faire un certain nombre de démarches afin de ne pas commettre d’erreurs et d’investir le plus sereinement possible. Mais pour être rentier en immobilier, faut-il absolument investir dans un achat direct? Existe-t-il d’autres options? Et surtout quelles sont les différents types d’investissement liés à l’immobilier?

Devenir rentier immobilier grâce à différents investissements

Le domaine de l’immobilier regorge d’une multitude de choix et d’options envisageables pour les investisseurs. En effet, vous pourrez choisir d’investir dans des secteurs à la fois assez semblables et en même temps très différents.

Pour devenir rentier en immobilier, vous pourrez compter sur l’investissement locatif suite à l’acquisition d’un appartement, d’une maison ou d’un immeuble. Vous pourriez vous lancer dans l’investissement en EHPAD – Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes – ou dans une résidence étudiante. Si vous souhaitez débourser un peu moins d’argent, sachez également qu’investir dans un parking est tout à fait envisageable et même assez rentable!

rentier immeuble

Nous avons créé une page relevant tous les types d’investissements immobiliers que vous pouvez réaliser. Nous vous conseillons chaleureusement sa lecture

En savoir plus sur: Les différents types d’investissements immobiliers

Types de location

Pour votre bien, vous aurez le choix entre différentes options de location. Nous en avons sélectionné 3 pour vous, la location meublée, la non meublée et la location saisonnière. Si nous comparons les deux premières sachez que la location nue reste moins avantageuse sur certains aspects que la location meublée.

La location non meublée

location non meublee

Cette solution peut proposer au futur locataire un bail s’étendant sur 3 ans, la bailleur dispose de 6 mois de préavis, le dépôt de garantie est égale à un mois de loyer et enfin les loyers perçus tombent directement dans la case des revenus fonciers dans vos impôts.

La location meublée

location meublee

Pour ce qui est de la location meublée, le bail s’étend sur une période de 9 mois ou un an, ce qui est idéal en cas de mauvais payeur. Le délai de préavis du bailleur est réduit à 3 mois, le dépôt de garantie correspond à environ deux mois de loyer et les loyers perçus rentrent non pas dans les revenus fonciers mais dans les bénéfices industriels et commerciaux – BIC – et donc bénéficient d’une meilleure fiscalité.

La location saisonnière

location saisonere

Vous pourriez aussi bien faire de la location saisonnière. En effet, cela consiste à mettre en location sa résidence principale ou sa résidence secondaire lorsque l’on y est pas. La somme dégagée de cette dernière pourra vous permettre la réalisation de travaux de réaménagement ou encore vous faire bénéficier d’une rente mensuelle! Attention toutefois, les règles se sont endurcies avec le temps.

En effet, il faudra que vous fassiez attention à un certain nombre de choses dans le cadre d’une location de type Airbnb. Vous devrez suivre les règles imposées par la plateforme mais aussi par votre Mairie et ainsi faire une déclaration auprès de cette dernière. Sachez que si vous ne respectez pas ces règles, les amendes relatives à cela peuvent être exemplaires! N’hésitez donc pas à vous rapprocher de votre collectivité afin de faire le point.

SCI et SCPI, c’est également possible!

Tout investisseur devra à un moment donner se poser la question de l’achat en direct ou de la création d’une SCI – Société Civile Immobilière – ou encore de l’investissement dans une SCPI – Société Civile de Placement Immobilier.

En SCI

Ainsi, pour l’ouverture d’une SCI, deux choix se profileront, une imposition à l’IR – Impôt sur le Revenu – ou à l’IS – Impôt sur les Sociétés. Votre choix devra se porter soit sur l’une soit sur l’autre. Sachez néanmoins que selon les situations, le type d’achat ou encore l’activité exercée, l’une ou l’autre option sera obligatoire. C’est pourquoi nous ne saurions que trop vous conseiller de vous rapprocher d’un notaire afin de faire le point sur ces deux structures et surtout pour l’établissement des statuts de votre société.

entrepreneur

Comme pour de l’achat en direct, avec une SCI, vous pourrez choisir entre gérer tout vous-même ou alors faire confiance à des professionnels du domaine. Attention la gestion locative peut vous prendre énormément de temps, d’autant plus si vous disposez de plusieurs biens.

C’est pourquoi, si vous souhaitez devenir rentier en immobilier, il vous faudra à terme vous entourer de personnes de confiance et professionnelles. Ces dernières pourront faire tout ce travail de gestion pour vous à savoir la recherche de locataires, l’émission des quittances ou encore la gestion des charges par exemple. Il existe aujourd’hui diverses structures vous permettant de déléguer, des agences immobilières, des sociétés de gestion de tâches et même des SCPI. 

En SCPI

Devenir rentier en immobilier grâce à une SCPI est également possible. C’est d’ailleurs la solution idéal pour tous les investisseurs ayant peur de l’achat en direct. Afin « d’entrer » dans une SCPI, il vous faudra acheter une ou des parts dans cette dernière. Le ticket est généralement de l’ordre de 1 000€. Attention toutefois avant de vous lancer dans l’aventure et d’investir dans une société de la sorte à bien vous renseigner à son sujet.

meeting entreprise

Une fois que vous disposez de tous ces éléments et que vous vous êtes lancé dans cette aventure, vous n’avez plus besoin de rien faire. Vous n’aurez pas besoin de choisir les biens dans lesquels investir, ni de gérer la location de ces derniers, et enfin, vous n’aurez pas non plus à gérer les travaux et les vacances liés à chaque logement.

Un point important reste tout de même à souligner. Vous investissez dans une société et non pas dans un bien en particulier, ainsi vous ne serez pas l’heureux propriétaire d’un bien mais d’une partie de cette même société. Vous recevrez des dividendes au prorata de vos parts. Ce type de structure vous permet une diversification optimale. Vous ne mettez pas tout votre argent dans le même panier! En effet, une SCPI peut investir dans de l’immobilier commercial, résidentiel ou encore d’entreprise. Les locaux peuvent être dans différents quartiers et même parfois dans différentes villes.

En savoir plus sur Michael Ferrari

Conclusion

Pour conclure, devenir rentier en immobilier n’est pas une mince affaire, bien au contraire. Plusieurs choix s’offrent à vous et vous devrez en prendre la mesure. Ne vous lancez pas tête baissée dans un projet sans en connaître les éventuels résultats et surtout les retombées monétaires! Il n’existe pas de solutions miracles, il faudra vous armer de patience et prendre les décisions qui sont en adéquation avec votre profil. Prendre des risques peut s’avérer être une équation payante. Veillez simplement à diversifier vos investissements afin de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. 

Si cet article vous a été utile et que vous voulez partager avec nous et les autres lecteurs vos idées d’investissement, l’espace commentaire est là pour ça 🙂

Source complémentaire:

Avatar

Leave a reply