Devenir rentier avec l’immobilier : mode d’emploi

2
413
devenir rentier avec l'immobilier bonne affaire immobilier

Devenir rentier avec l’immobilier c’est possible

Pour devenir rentier avec l’immobilier, il n’y a pas de secret, il faut investir dans des biens qui vous rapportent. Sauf que ce n’est pas si simple. Cela vous demandera de bien préparer le terrain pour chacun de vos investissements et pensez long terme. Ensuite, il s’agira « simplement » de répéter le processus en évitant quelques erreurs.

Dans cet article, nous allons voir les étapes nécessaires pour faire l’acquisition d’un bien rentable. Bien que vous aurez besoin de plus d’informations, vous aurez déjà une idée claire du processus qui vous attend.

Processus d’acquisition rentable

La recherche

  • En premier lieu, il est important de définir le type d’exploitation que vous souhaitez mettre en place. Cela déterminera le type de bien dans lequel vous allez investir. Cela déterminera aussi le rendement et votre charge de travail. Devenir rentier avec l’immobilier implique de faire les bons choix, dès le départ. Par exemple, pour de la location de courte durée (LCD), un studio voire un T2 sont très bien. Pour une colocation, optez pour un T4 voire T5.
  • Une fois ceci fait, vous devrez sélectionner la zone ou vous allez acheter. Ici, il est important de choisir une zone ou le ratio entre l’offre et la demande locative penche en votre faveur. Comme pour le premier point, choisissez un emplacement adapté. Par exemple, pour une LCD, visez les centres villes ou cœurs historiques. Pour les colocations, optez pour des zones proches des universités. Regardez également la présence de commodités et de transports en commun.
  • Une fois que vous êtes décidés, vous pouvez attaquer la partie la plus difficile. Trouver votre perle. Cette étape vous demandera bien des efforts et bien de la patience. Devenir rentier avec l’immobilier, ça se mérite. Dans ce cas, faites vous un réseau. Les autres investisseurs, les agents immobiliers ou encore les notaires seront des alliés de poids. Dès que vous trouvez quelque chose, jouez au comptable et regarder s’il est rentable !

L’acquisition

  • Voir si votre bien est rentable sera votre priorité pour devenir rentier avec l’immobilier. En effet, combien le bien va vous couter ? Prix d’achat, travaux, frais d’agence, frais de notaire, impôts foncier, assurance, taxes, travaux de copropriété etc… Vous devez tout passer au peigne fin et voir si, en fonction de combien il vous rapporterai, il est rentable, ou pas. Si c’est trop juste, n’hésitez pas à négocier et à proposer des offres agressives. S’il n’est pas rentable, vous ne le prendrez de toute façon pas, donc vous ne risquez pas grand chose.
  • Si le bien est rentable et que vous souhaitez l’acquérir, il faut soumettre une offre d’achat. Si cette dernière est acceptée alors vous aurez déjà fait une bonne partie du boulot. Viendra ensuite le moment de trouver une financement. Là, à l’aide d’un business plan, prouvez à votre banquier par A + B que votre bien est rentable.

La location

  • Vous avez maintenant acquis votre biens et il est temps désormais de le mettre en location. C’est le moment de percevoir les loyers qui vous aiderons enfin à devenir rentier avec l’immobilier. Là, il s’agira de « marketer » votre bien. Faite le beau, faite le propre et mettez le en valeur. Plus il est valoriser plus vos loyers seront élevés.
  • Bien que vous soyez arrivé au bout de la chaine, il vous restera encore du travail. Si vous ne souhaitez pas déléguer dans un premier temps, vous devrez vous occuper de la gestion de vos locataires et d’éventuelle (bien que rare) litige. Par la suite, si vous achetez d’autre bien, vous devrez finir par déléguer.

Devenir rentier avec l’immobilier : Conclusion

Devenir rentier avec l’immobilier n’est pas un long fleuve tranquille. Nous avons vue la procédure pour acheter un bien immobilier, vous n’aurez plus qu’a répéter cette opération afin d’atteindre vos objectifs de revenus. Cependant, cela vous demandera des connaissances, il vous faudra lire des livres ou des blogs sur le sujet, vous formez et échanger avec d’autres investisseurs.

Sources complémentaires

2 comments

Leave a reply