Demander une augmentation de salaire

0
161
demander une augmentation

Demander une augmentation de salaire une étape nécéssaire


Dans certains de nos articles, notamment dans « Devenir millionnaire, les 4 niveaux de l’argent« , nous vous disons que pour « devenir riche », vous devez commencer par gagner plus. C’est pourquoi, si vous êtes salarié, demander une augmentation est la première étape à franchir. Cependant, cette dernière est loin d’être évidente. Dans cet article nous allons voir comment procéder pour augmenter vos chances d’obtenir votre hausse de salaire.

Demander une augmentation implique généralement une négociation. Cette dernière est alors une bonne occasion de mettre en valeur vos performances et vos compétences. Voyons ensemble quelques « étapes » du processus.

 

Comment demander une augmentation ?


 

  • Evitez la fausse modestie 

Trop souvent, les salariés ont tendance à faire les bons élèves. Ainsi, ils travaillent de manière très efficace et attendent le jour ou un juste retour des choses arrivera. D’ailleurs, une grande partie le fait par timidité et par peur de la confrontation avec le responsable.

Cependant, vous n’êtes plus à l’école. C’est pourquoi, il faut toujours faire valoir vos efforts et oser demander une augmentation. Cependant, soyez réaliste et ne demandez pas plus que ce que vous pensez valoir.

 

  • Remettez en cause vos croyances limitantes

Nous avons tous des croyances limitantes qui nous brident au quotidien. Beaucoup d’employés se pensent incapables de demander une augmentation de salaire. Ces croyances sont des véritables virus qu’il est impératif d’éradiquer. Ainsi, si vous souhaitez une augmentation mais que vous êtes dans l’auto-dévalorisation et que vous vous dites que vous ne la méritez pas, vous ne l’obtiendrez pas. En partant du principe que vous la demandiez.

Généralement, ces croyances proviennent d’un sentiment d’infériorité. Elle sont de manière générale dues à de mauvaises expériences plus ou moins traumatisantes. Pour franchir ce cap, identifiez vos croyances limitantes afin de travailler dessus. Vous pourrez ensuite faire sauter leurs ancrages et éliminer vos blocages psychologiques. Petit indice, parfois il faut guérir le mal par le mal !

 

  • Sortez de votre zone de confort

Guérir le mal par le mal ? Dans cette situation il s’agira par exemple de se mettre volontairement en porte-à-faux. Sortez donc de votre zone de confort, demandez un rendez vous avec votre patron et prouvez vous que vous êtes capable d’agir. Cette action pourra provoquer deux conséquences :

 

  1. Première conséquence : Supprimer les douleurs et frustrations liées à votre ancienne croyance limitante.
  2. Deuxième conséquence : Etablir une nouvelle croyance, bien plus positive en lieu et place de l’ancienne. Vous rentrez alors dans un cercle vertueux, qui vous fera prendre confiance en vous et qui vous encouragera à sortir une nouvelle fois de votre zone de confort.

 

Les questions à vous poser pour demander une augmentation


Avant de demander une augmentation, vous devez avoir des arguments en main. Pour ça, rien de mieux que de vous poser certaines questions. Nous allons donc voir deux questions qui pourront potentiellement vous guider dans votre argumentation.

Bien sur, soyez le plus objectif et le plus honnête avec vous même. Vous lancez des fleurs et augmenter la réalité ne vous portera que préjudice. En effet, votre interlocuteur, lui, sera complètement objectif envers vous et votre travail. Voici donc les deux questions.

 

Votre salaire est-il à la hauteur de votre valeur ?


Le but de cette question n’est pas simplement de valider si vous devez ou non demander une augmentation. En plus de cela, vous saurez combien demandez. Le fait de faire une offre précise augmente déjà plus vos chances car elle prouvent l’existence d’un minimum de réflexion.

 

Etude de l’entreprise 

Commencez donc par faire un « benchmark » de votre entreprise. Regarder les différents postes, ainsi que leurs tâches et leurs salaires. Ayez une compréhension globale de votre entreprise. Cette étape vous permettra de faire une demande précise et réaliste à votre employeur.

Posez vous également des questions sur les accords et primes inhérents à l’entreprise et aux différents postes. En France il est délicat de parler de salaire avec les autres employés. L’argent étant un sujet malheureusement tabou, certains se braqueront à la vue de vos questions. Cependant, sortez de votre zone de confort et osez ! Essayez de faire ça délicatement et au bon moment afin de ne pas mettre mal à l’aise vos collègues.

Si vous avez des anciens collègues, ils pourront certainement vous aiguillez. Ils connaissent l’évolution de l’entreprise depuis plus longtemps que vous et auront sans doutes des informations précises à vous fournir. Certains sauront peut être même vous indiquer la marche à suivre pour demander une augmentation.

 

Tirer une conclusion

Toutes ses informations vous permettront de savoir si votre salaire est équitable ou non. Si en revanche, vous constatez une inégalité dans les salaires ou dans les primes par rapport à d’autres postes, cela pourra vous servir dans votre argumentation.

Cependant, si vous souhaitez rester dans l’entreprise et travailler dans de bonne condition il est préférable de trouver un bon terrain d’entente avec votre employeur. Demander une augmentation est souvent une source de tension.

Même si ici, ce n’est pas forcément ce qui nous intéresse, vous pouvez toujours demander des avantages en nature (voiture de fonction etc…) ou une révision de vos taches.

 

Avant de demander une augmentation, étudier la valeur de votre salaire


Ici, il sera question de vérifier la valeur de votre salaire, par rapport à vos compétences et cela en comparaison avec le marché. L’idée est toujours de voir si votre salaire est équitable ou non. Pour ce faire, vous pouvez commencer par faire un tour sur les comparateurs de salaires en ligne. Comparez ainsi votre salaire par rapport au salaire moyen dans votre secteur.

Encore une fois, pour que cette analyse soit pertinente, soyez objectif et honnête. N’essayez pas de tricher avec les paramètres et soyez le plus juste possible (diplôme, expérience, ancienneté etc…). Demander une augmentation implique que vous soyez « sous-payé » par rapport aux tâches que vous effectuez. Si vous vous rendez compte que votre salaire est juste, voire au dessus, il sera probablement bien difficile pour vous d’obtenir gain de cause. Cependant, c’est cette dernière étude qui va vous éclairer sur la marge de négociation dont vous disposez.

 

Demander une augmentation implique une stratégie


Vous posez les bonnes questions vous permettra d’être juste avec vos situations. Ainsi, si vous l’estimez injuste ou inégale, vous pourrez demander une augmentation de salaire. La plupart des employeurs se prêtent volontiers au jeu et accordent des augmentations aux employés motivés, ambitieux et rigoureux. Toutefois il est important de procéder et de penser de manière intelligente et positive. Pour cela vous devrez axer votre négociation autour de 3 axes majeurs :

  • Vos compétences
  • La politique de l’entreprise
  • Les niveaux de salaire du marché

Le moment ou vous allez demander une augmentation sera également décisif. Idéalement faites cette demande quelques temps après le dépassement de vos objectifs ou encore l’annonce du résultat positif de l’entreprise. Ainsi, votre hausse de salaire pourra être budgétisée en foncion de ces résultats et de votre rendement. De plus, optez pour une approche constructive. Ainsi, positionnez vous plutôt pour discuter de votre salaire plutôt que pour demander une augmentation.

 

Conclusion


En résumé, n’ayez pas peur de demander une augmentation. Vous y avez le droit. Cependant, étudiez correctement la chose. Demandez une hausse de salaire injustifiée, au mauvais moment et de la mauvaise manière pourrait vous porter préjudice. Faites les choses intelligemment, de manière réfléchie, constructive et positive. Sortez de votre zone de confort et préparez votre argumentation afin de mettre toutes les chances de votre coté. Prochaine étape, mettez un terme aux fins de mois difficile.

 

 

Sources complémentaires 

Leave a reply