Assurance loyer impayé, comment ça fonctionne ?

0
341
assurance loyer impayé

Les principes de l’assurance loyer impayé


Nous avons précédemment traiter les raisons pour lesquelles il est nécessaire de souscrire un assurance loyer impayé. Dans celui ci, nous allons parler de son fonctionnement. Cette assurance, offre au propriétaire bailleur plusieurs garanties. Toutefois, comme pour toute assurance, il faut veiller à bien respecter les conditions imposées par cette dernière.

 

Quels risques couvre l’assurance loyer impayé ?


Même si les conditions peuvent varier en fonction de l’assureur que vous choisirez, elles sont généralement plus ou moins identiques. N’hésitez donc pas à vous renseignez chez divers assureurs afin d’avoir la couverture que vous souhaitez. Cependant, voyons les différents points qui sont donc, souvent similaires.

 

I – Loyer et charge impayé


Comme son nom l’indique, l’assurance loyer impayé couvre vos loyers donc, impayés mais également vos charges. Cette couverture vous couvre pendant toute la durée d’impayé. C’est à dire, du premier impayé jusqu’au départ du logement de votre locataire.

Il est donc important d’agir le plus rapidement possible. Nous vous conseillons toutefois de prendre un premier contact avec votre locataire afin de comprendre les raisons de l’impayé. Si vous avez décidé de déléguer la gestion de votre bien à une agence, c’est à elle que revient la gestion de ce problème.

 

II – Dégradation divers


Là ou votre assurance sera également très importante, c’est en cas de dégradation de votre logement. Cependant, les dégâts sont généralement constatés après le départ du locataire. C’est pourquoi, votre assurance loyer impayé couvrira les frais de réparation. De plus, elle couvrira également les loyers que vous ne percevrez pas durant la durée des travaux.

 

III – Le départ anticipé


Si votre locataire devait quitter votre logement afin la fin du bail préalablement définie, votre assurance loyer impayé couvrira l’intégralité des loyers. Et cela, pendant toute votre période de vacances locatives.

Cependant, il sera de votre devoir de rendre votre logement attractif dans le but de combler au plus vite ces vacances locatives. Ce qui vous permettrait également de revoir votre loyer à la hausse si vous améliorez la qualité de votre bien.

 

IV – Les frais de procédure


Cela dit, tout n’est pas si rose. Et si un locataire refuse de vous verser vos loyers, vous devrez alors peut être engager une action judiciaire envers ce dernier afin de percevoir vos loyers. Sachez alors que tout les frais inhérents à cette procédure seront pris en charge par votre assurance loyer impayé.

 

Assurance loyer impayé, combien ça coute ?


Dans l’investissement immobilier, l’une des plus grandes peurs est sans doute les loyers impayés. Pourtant on compte seulement 50% de propriétés bailleurs souscrivant à une assurance loyer impayé. Le montant de cette dernière est un pourcentage de la somme des loyers et charges.

Généralement, ce pourcentage oscille en 2 et 5% du prix du loyer car il dépend aussi des garanties que vous prenez (loyer impayé, frais de procédures, réparation …). Pour en finir avec le tarif de cette assurance, sachez que ces cotisations sont entièrement déductibles de vos revenus fonciers (à condition d’avoir opté pour un régime réel).

Pour finir, cette assurance loyer impayé, en plus d’être complètement déductible de vos impôts, couvre une grande partie des risques liés à l’investissement immobilier. Ne pas la prendre en considération reviendrai surement à faire une « fausse économie ». Surtout par rapport aux dégradations du logement qui peuvent rapidement chiffrer et dépasser de loin le dépôt de garantie.

Lisez notre deuxième article sur cette garantie en cliquant ici.

 

 

Sources complémentaires :

Leave a reply