Arrêter de travailler : la règle des 4%

0
240
arrêter de travailler

Arrêter de travailler, un rêve très répandu


Pour beaucoup de gens, arrêter de travailler fait partie de leurs rêves. Qu’ils s’agissant de profiter de la vie, de voyager ou de s’adonner à ses passions, les raisons sont nombreuses. De manière générale, la plupart des gens ont une vision assez claire de ce qu’il ferai de leurs journées si elles n’étaient pas absorbées par leurs heures de travail. 

Là ou la chose se complique c’est lorsque l’on cherche à savoir comment faire et comment procéder. Le but étant bien sur de pouvoir vivre et donc de ne plus être dépendant de votre salaire. Certains démissionnent sur un coup de tête et partent vivre leurs aventures, d’autres préfèrent préparer le terrain afin de palier à toutes éventualités.

 

Arrêter de travailler avec la règle des 4%


Pour arrêter de travailler, il faut avoir des sources de revenus plus ou moins automatisées (les dividendes par exemples). De ce fait, pour subvenir à vos besoins, vous devrez ponctionner une partie de votre capital, chaque mois. Ainsi, comme il est généralement conseillé, nous vous conseillons de ne pas dépasser un retrait de 4% net par an. Ce montant reste raisonnable et permet à votre argent de travailler.

De plus, 4%, c’est un rendement jugé peu risqué qui vous permettra d’arrêter de travailler, en retirerait vos plus-value quelles que soit la période. Bien sur cela, dépend du rendement de vos portefeuilles et des risques que vous avez pris. Plus vos placements sont rentables, plus ils sont risqués.

Ainsi, pour reprendre l’exemple des dividendes, une société qui garantie de verser des rendements de 10% aura plus de « chance » de se retrouver en difficulté financière qu’une autre qui ne garantira que 5%. Il est pour cela important de bien s’informer sur la part que représente les dividendes versés.

De ce fait, pour arrêter de travailler il faudra donc que vos placements génèrent un rendement plus élevés que 4% afin de pérenniser vos revenus dans le temps. Cependant, limitez vos risques. C’est une question d’équilibre et d’accord entre votre profil et vos besoins financiers.

 

 

Sources complémentaires

Leave a reply