Améliorer son référencement naturel

0
597
Dossier referencement

Le référencement naturel ou SEO est un sujet de plus en plus brûlant. Nous voyons en effet de plus en plus d’agences web spécialisées se développer et d’experts émerger d’un peu partout. La question est pourtant simple. Comment faire pour améliorer son référencement ? Si la question est simple, la ou plutôt, les réponses ne sont pas si simple à trouver et a déchiffrer. C’est pourquoi, nous avons décidé de vous faire un guide très complet pour vous permettre d’appréhender toutes les facettes de ce concept afin de pouvoir vous aussi améliorer votre référencement.

Bien sûr, il est difficile de référencer toutes les méthodes et toutes les stratégies vous permettant de performer en référencement naturel. Toutefois, en suivant les différents conseils que nous vous délivrons à travers cet article, vous pourrez mettre en place des actions qui agiront activement pour votre référencement.

Sommaire

Pour améliorer son référencement, revoyons de quoi il s’agit

Avant de se lancer dans le vif du sujet et d’attaquer le gros, voir très gros morceau de l’article, revoyons rapidement ce qu’est concrètement le référencement naturel. Aussi appelé SEO, pour Search Engine Optimisation, le référencement désigne l’ensemble des techniques utilisées dans le but de bien positionner un site dans les résultats de recherche.

L’objectif de tous ceux travaillant le SEO étant d’atteindre a minima, la première page (de Google généralement) et dans le meilleur des cas, la position zéro. Cette dernière représentant la meilleure place possible dans une page de résultat de recherche puisque c’est à cette position qu’un site récupère le plus de clic. Maintenant que le décor est planté, voyons en détails comment faire pour améliorer son référencement.

Première étape pour améliorer son référencement : la conception du site

La première étape, naturellement, c’est la création du site. C’est un grand moment, vous avez mûrit votre idée et c’est le jour de lancer votre site ! Pour autant, c’est d’ores et déjà plus que le moment de penser à votre référencement. En prenant un bon départ, vous éviterez de faire des erreurs qui pourraient vous coûter des mois de référencement. 

Réfléchissez donc bien à la conception et à la structure que vous souhaitez donner à votre site avant de créer des pages et des articles sans idée précise, et ce, que vous finirez par supprimer. Une fois fait, il est temps de se lancer dans l’optimisation de votre site !

EMD

Si vous n’avez jamais entendu cette expression, vous allez sûrement vous demander ce que c’est, pourtant, vous vous êtes probablement posé la question au moment de choisir votre nom de domaine. EMD veut dire Exact Match Domaine et pourrait se traduire par « nom de domaine exact ». 

Imaginons que vous souhaitiez vous positionner sur la niche des robots cuiseurs. Créer un site avec un nom de domaine comme robots cuiseur.fr est un EMD. En effet, le nom de domaine comprend le mot-clé principal de votre activité. 

Si pendant un temps, l’EMD favorisait grandement le référencement naturel d’un site, aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas. Il serait un peu gros de dire que Google aurait même tendance à pénaliser ce type de pratique, mais tout de même nous n’en somme pas si loin. En effet, suite à de très nombreux abus en la matière, Google à décidé de ne plus avantager les EMD. Si vous en avez fait un, pas de panique, la création de contenu sera prioritaire, mais vous ne tirerez aucun réel profit de votre nom de domaine.

Structure du site

Aujourd’hui, la structure est devenue très importante. Ainsi, il est important de bien réfléchir à la manière dont vous allez concevoir votre site afin qu’il soit tout de suite bien optimisé. Une bonne structure, vous apportera deux bénéfices :

  • La crawlabilité du site, ou la facilité de naviguer à travers le site (en partie pour les robots d’indexation),
  • L’expérience utilisateurs. Un site bien conçu permet une navigation simple et fluide apprécié des visiteurs (et par conséquent, de Google).

Ok, mais bien structuré son site, ça veut dire quoi ? Concrètement, il s’agit de la manière dont vous allez « ranger » vos pages et vos contenus. Veillez par exemple à ne pas faire de site trop profond, séparer bien vos catégories, reliez correctement vos contenus aux bonnes catégories ou sous-catégories, etc. Une structure simple favorisera un référencement plus rapide et plus efficace. Réfléchissez-y donc bien. 

Site en HTTPS

L’autre critère, extrêmement, important pour améliorer son référencement, c’est la sécurité de votre site. Un site sécurisé sera toujours mieux vu par les moteurs de recherches et les utilisateurs. De plus, si vous avez une boutique nécessitant des paiements, votre taux de conversion s’en trouvera bien meilleur. Si vous ne vous y connaissez pas trop en technique, il existe des plug-in Wordpress gratuits et performants qui exécuteront la tâche pour vous. Toutefois, c’est un critère très important alors veillez à le faire.

Vitesse du site

Vite vite ! Aujourd’hui, tout doit aller très vite ! Et sur Internet, c’est encore pire. Si la vitesse d’un site influe sur son référencement naturel, elle agit sur un autre paramètre aussi impressionnant qu’inquiétant. D’après des études réalisées par KissMetric, un site qui met plus de 3 secondes à s’ouvrir perd plus de 40 % de ses visiteurs. 

Autrement dit, les visiteurs estiment le temps de chargement trop long et quittent le site avant même qu’il ne soit chargé. Le pire ? Dans 80 % des cas, ils ne reviennent jamais sur le site. Ainsi, vous comprenez l’importance de la rapidité d’un site. Nous vous montrerons plus bas dans l’article comment améliorer simplement votre vitesse de chargement sur mobile. 

En attendant, c’est un critère sur lequel vous devez vraiment travailler. Pour vous aider, il existe aujourd’hui divers outils vous permettant d’analyser la rapidité de votre site. Vous Ave par exemple, PageSpeed Insight, développé par Google qui vous permettra de connaître votre vitesse de chargement sur ordinateur et smartphone. De plus, il vous donnera des indications pour améliorer vos résultats. Prenez le temps de le faire donc.

Ancienneté du site

Si un site, tout nouveau, est parfois difficile à référencer, c’est que, pour Google, l’ancienneté d’un site est un critère de sélection. En effet, de manière générale, et assez logique, l’ancienneté d’un site prouve une certaine forme d’autorité et de qualité. De plus, un site ancien aura plus d’interaction et de visiteurs récurent. C’est pourquoi, l’ancienneté pèse et permet d’améliorer son référencement. Pour cela, malheureusement, il n’y a pas de solution. Seul le temps jouera en votre faveur.

La couverture

Vous vous souvenez, au début, nous parlions de ne pas créer des pages et articles à la vite pour finir par les supprimer. La raison, c’est la couverture. Pour Google, un site ne doit faire QUE grossir et donc faire grossir sa couverture. Autrement dit, si vos erreurs du début vous font créer une page pour en supprimer deux, votre positionnement va en pâtir. 

C’est pourquoi, nous vous conseillons fortement de bien réfléchir avant de publier une page. Veillez à ne pas faire de retour en arrière afin de favoriser une croissance régulière de votre couverture. De la même manière, le passage tardif en HTTPS peut avoir une grave incidence sur votre site.

Imaginons que vous ayez un site en HTTP comprenant 100 pages. Vous lisez cet article et finissez par passer votre site en HTTPS. Votre site sera alors comme « doublé ». Par conséquent, toutes les pages ayant un url en HTTP devront être supprimées et désindexées. Vous perdrez 100 pages sur votre couverture et votre référencement sera temporairement affecté par cela.

Responsive

Dernier critère qu’il est important de prendre en compte au moment de la création du site, il doit être responsive. Un site responsive design signifie que votre site est adapté à l’utilisation sur mobile. Aujourd’hui près de 60 % des recherches se font par le biais d’un smartphone. Le trafic restant étant dispatché entre les tablettes et les ordinateurs.

Autrement dit, développer un site qui n’est pas responsive, en 2020, c’est littéralement vous tirez une balle dans le pied. Nous vous montrerons un peu plus loin dans l’article comment être véritablement efficace sur mobile et comment, par conséquent, prendre de l’avance sur votre concurrence.

Deuxième étape pour améliorer son référencement : Création et amélioration du contenu

Passons maintenant à la deuxième étape de votre « processus de référencement ». En réalité, celle-ci n’est pas qu’une simple étape puisque la création de contenu, c’est ce qui va et ce qui doit accompagner toute la vie de votre site, blog ou boutique. Si auparavant le contenu rédactionnel était considéré comme « bouche-trou », aujourd’hui, rien n’est moins vrai. 

En effet, les moteurs de recherche ont comprit que le contenu était ce que recherchaient réellement leurs utilisateurs. Par conséquent, il est au centre de toutes les attentions. Toutefois rédiger un texte ou rédiger un contenu optimisé, ce n’est pas du tout la même chose. C’est pour quoi nous allons vous apporter un maximum de détails afin de vous permettre de réaliser le meilleur contenu possible quel que soit le support. C’est parti ! 

Contenu is King, le Contenu est roi ! Vraiment ?

Nous l’évoquions juste avant le contenu est au centre de toutes les attentions aujourd’hui. Pour preuve, le métier de rédacteur web à extrêmement évolué. Le nombre de rédacteurs web freelance et d’agences de rédaction a littéralement explosé et ce n’est que le début ! En effet, les entreprises ayants une fenêtre sur le web le comprennent de plus en plus et produisent toujours plus de contenu.

Le revers de la médaille, vous vous en doutez, c’est la concurrence. Plus il y a de contenu produit, plus il est difficile de ressortir de la masse. Mais le moyen pour sortir de la masse vous le connaissez. Améliorer son référencement ! Toutefois, il est intéressant de noter que la plupart de ceux qui produisent du contenu sur Internet n’ont pas une connaissance approfondie en matière de SEO. Il se contentent d’articuler leurs textes autour d’un mot et c’est tout. 

C’est pour cette raison, qu’en prenant bien soin d’optimiser l’intégralité de votre contenu, vous pourriez bien mieux vous positionner que vos concurrents. En somme, faite ce qu’ils ne font pas, rédigez mieux, rédigez plus de mots et rédigez régulièrement ! 

Améliorer son référencement avec une bonne ligne éditoriale

Passons maintenant à un principe crucial pour votre contenu, la ligne éditoriale. C’est simple, vous devez la voir comme le squelette de votre contenu. L’objectif d’une bonne ligne éditoriale, c’est de guider vos contenus afin de garantir sur le long terme, une harmonie entre eux. L’idée est relativement simple : 

  • Définir un cadre rédactionnel qui garantira la cohérence de vos contenus
  • Donner à tous les rédacteurs la même vision et les mêmes objectifs
  • Proposer un style rédactionnel propre à votre entreprise et identifiable

Globalement, votre ligne éditoriale, si elle est respectée, finis par définir votre identité. La manière de définir votre ligne est relativement simple, mais il est important de prendre à cœur ce travail puisque c’est la pérennité et le référencement de votre projet qui en découle. Pour faire simple, l’objectif, c’est de définir le plus clairement possible le message que vous souhaitez transmettre. 

Aussi, il est important de bien définir sa cible. Bien que cela puisse paraître du ressort du marketing, cela aura un impact indirect sur votre référencement. En effet, si vous ciblez mal votre contenu, par l’intermédiaire de mauvais mots-clés ou de mauvais partages, c’est indéniablement le mauvais public qui se retrouvera à lire vos lignes. Par conséquent, ils ne seront pas intéressés, votre temps de sessions diminuera et votre taux de rebond quant à lui, explosera. Si vous ne connaissez pas ces notions, pas d’inquiétude, nous en parlons un peu plus loin dans l’article.

Le fait de respecter votre ligne éditoriale vous permettra également de grimper de manière constante dans les résultats de recherche. En effet, en fonction de votre contenu, Google vous associe à tel ou tel thématique. Ainsi, si d’un coup, vous décidez de changer de thématique ou d’en rajouter une, attendez vous à un ralentissement significatif. Bien que cela ne soit pas permanent, c’est un critère à prendre en compte pour ne pas subir un ralentissement au mauvais moment.

Régularité de publication

Une chose également trop souvent négligé, c’est la régulation de publication des articles. Vous avez en effet la possibilité de planifier la publication de vos articles à certaines heures. Ainsi, en planifiant la sortie de vos articles à des heures régulières, leurs indexations sera plus rapide et donc plus efficace. De plus, vous enverrez des bons signaux à Google qui appréciera cette régularité. Bien que cela ne soit pas l’un des critères primordiaux pour bien vous positionner, il n’est toutefois, pas à négligé. Cela va dans la continuité de la ligne éditoriale.

Contenu qualitatif

La qualité du contenu que vous proposez est déterminante pour votre positionnement. Les robots de moteurs de recherche sont devenus très malins avec le temps ! Ainsi, en analysant le contenu et les différentes interactions, ils arrivent à définir si un texte est qualitatif, pertinent et cohérent avec la requête. 

C’est pourquoi, produire un contenu de qualité doit être votre priorité au moment de rédiger. Nous pouvons ainsi dire qu’il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Ne sous-estimez surtout pas cet aspect de la rédaction, car les robots vont rapidement le repérer. Encore une fois, le temps ou le contenu bourratif et remplis de mots-clés était efficace est terminé. Améliorer son référencement passe aussi par là alors rédigez le plus qualitativement possible, Google vous le rendra !

Nombre de mots

C’est ici une question qui revient en permanence. Pour y répondre, il va falloir détailler un petit peu. En effet, les contenus étants différents, les besoins ou plutôt les « prérequis » ne sont pas les mêmes. Vous devrez donc veillez à respecter un minimum de mots pour chacun des formats. Par exemple :

  • Un article doit contenir entre 600 et 1000 mots. Toutefois, plus le chiffres montent et mieux il sera positionné.
  • Une fiche produit doit contenir 300 mots.
  • Une page de site doit contenir quant à elle entre 300 et 600 mots.

Si les contenus longs ont tendance à mieux marcher, c’est simplement parce qu’ils donnent à leurs rédacteurs l’opportunité de rentrer en profondeur dans le sujet qu’il traite. À l’inverse, un petit article comprenant globalement moins de 600 mots aura forcement tendance à simplement survoler le sujet.

Il est intéressant de noter que le fait de faire des articles longs propose des bénéfices conséquent. Le premier, concerne bien sur le référencement. Si vous réalisez un article qualitatif s’étalant sur plusieurs milliers de mots, alors, naturellement, cet article va remonter dans les résultats de recherche. 

Le second point, c’est le partage. En effet, plus les articles sont long et plus ils ont tendance à être partagés sur les réseaux sociaux. Cela se comprend aisément puisque les gens ne partagent que du contenu qu’ils estiment de qualité. D’ailleurs, si cet article vous plaît, n’hésitez pas à le partager ;). Voici donc un graphique, qui démontre clairement le nombre exponentiel de partage en fonction du contenu. La différence est flagrante dès que les articles dépassent les 3 000 mots. 

Toutefois, il faut faire attention et ne pas tomber dans l’excès. En effet, rappelez-vous que pour améliorer son référencement, il faut faire passer la qualité avant la qualité. Ainsi, rien ne sert de tirer en longueur un article pour lui faire passer les 3 000 mots au détriment de la qualité du contenu. Sur un même sujet, un article extrêmement qualitatif de 800 mots se positionnera largement devant un article de 3 000 mots peu consistant. Soignez la dimension de vos contenus et attardez vous sur la qualité.

Orthographe et grammaire

Lorsque l’on parle de contenu qualitatif, on parle aussi, bien évidemment d’orthographe et de grammaire. Les fautes de frappes, ça arrive, mais publier un article truffé de fautes d’orthographe en tout genre vous pénalisera grandement. Bien que cela paraisse futile, cela fait partie intégrante de la qualité d’un texte. Aussi, veillez à ne publier que des textes qui ont été corrigés. 

Si ce n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez soit délégué cette partie à une freelance ou à des agences de rédaction soit, acheter un logiciel de correction. Attention toutefois. Bien qu’il existe des logiciels de correction très performant, il ne saisissent pas toujours les tournures une peu aléatoire que peuvent prendre certaines phrases. Quoiqu’il en soit, si vous ne pouvez pas vous permettre d’investir dans des corrections de texte, un logiciel sera toujours mieux que pas de correction du tout.

Pas de Contenu caché

Le contenu caché à longtemps été utilisé au début du web afin de bien positionner un contenu. L’idée était simple. Vous souhaitez vous positionner sur un mot-clé ? Alors il fallait que ce terme soit beaucoup présent sur la page (la sur-optimisation n’était pas vraiment pénalisée à l’époque.). 

Ainsi, afin de placer le dit mot-clé le plus de fois possible sans que cela ne nuise trop au contenu, ces derniers étaient écrits par exemple, de la même couleur que le fond de l’article ou sur les images associé à l’article. De cette manière, le moteur de recherche visualisait parfaitement le mot, mais ce dernier était parfaitement invisible aux yeux du lecteur. 

Aujourd’hui, c’est un solution complètement obsolète qui est bien sur à proscrire. Faire cela en 2020, c’est sévèrement pénaliser son site et dire au revoir à votre positionnement. Méfiance donc avec ce type de techniques. Il n’est jamais vraiment bon d’essayer de berner Google.

Duplicated content

Quand nous parlons de contenu à proscrire, celui-ci est encore plus grave que la précédente. Si vous lisez ces lignes, vous savez sans doute que bien se positionner sur les moteurs de recherche est difficile. Du coup, des personnes se sont dit une chose. Si certains contenus marchent très bien et se positionnent tout aussi bien, pourquoi ne pas les prendre et les dupliquer ? 

Pendant un temps, la conséquence de tout cela était de principalement causer du tort au rédacteur initiale. Aujourd’hui, les algorithmes des moteurs de recherche sont très performants et détectent parfaitement les contenus dupliqués. Ainsi, même les textes ayants été très légèrement modifié se font repérer par les robots et se font lourdement sanctionner. 

Vous pouvez vous inspirer de différents contenus pour répondre parfaitement à une requête, mais ne dupliquez jamais un contenu. Cela ne sera pas constructif pour vous et ne sera pas non plus intéressant pour vos lecteurs. La seule chose dont vous hériterez, c’est une pénalité de Google. Améliorer son référencement, c’est aussi créer son propre contenu.

Mots-clés

Nous rentrons i, eu plus dans le vif du sujet, les mots-clés. Ces derniers représentent les mots ou expression autour desquels vous allez articuler votre article, votre fiche produit, votre histoire, etc. Autrement dit, votre positionnement dépend de ce dernier. C’est pour cette raison qu’il est important de bien les choisir au risque de créer du contenu inutilement.

Différents types de mot-clés

Le but d’un mot-clé est de bien se positionner. Aussi, bien le choisir permet d’améliorer son référencement. Cependant, certains secteurs étants très concurrentiels, il est parfois difficile de le faire. C’est d’autant plus le cas si ce sont des références du domaine qui les exploitent. C’est pourquoi, il est important d’user de mot-clés ou expressions secondaires. Ainsi, nous pouvons retrouver:

  • Le mot-clé principal, autour du quel vous construisez votre texte.
  • Le mot-clé secondaire qui vient appuyer le principal en apportant de la variété
  • Les mots-clés de longue traîne.

Revenons un peu sur le mot-clé de longue traîne qui peut véritablement vous aider à vous démarquer dans un secteur ultra concurrentiel. Prenons un exemple simple. Imaginons que vous ayez une boutique e-commerce spécialisée dans le matériel de sport. Vous souhaitez alors vous positionner sur le mot-clé « chaussure ». Vous avez donc deux options :

  • Utiliser un mot-clé « court » : Chaussure de sport,
  • Utiliser un mot-clé de longue traine : Chaussure de sport Addidas Homme.

Vous pouvez également aller encore un peu plus loin avec par exemple, Chaussure de sport Addidas rouge Homme. Les bénéfices d’utiliser les mots-clés de longue traîne sont double. D’une part, vous pourrez vous positionner plus facilement, car plus les expressions sont longues et moins il y a de concurrences dessus et d’autre part, vous pourrez cibler plus précisément votre cible. 

Dans notre exemple, aux lieu de toucher tous ceux qui souhaitent acheter une paire de chaussures de sport, vous allez toucher uniquement ceux qui cherchent des chaussures de sport Adidas pour homme. Si c’est exactement ce que vous vendez, votre taux de conversion sera également bien meilleur. 

Comment sélectionner un mot-clé ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les mots-clés, vous vous demandez sûrement comment les dénicher. Heureusement, il existe maintenant bien des outils qui vous permettent non seulement de trouver les bons mots-clés, mais en plus, de voir le nombre de requêtes effectuées ainsi que la concurrence positionné dessus.

Google Trends

Cet outil va vous permettre d’analyser différentes choses. D’une part, en tapant un mot-clé dans la barre de recherche vous allez pouvoir observer si ce denier est recherché ou non. A noter toutefois que même si aucune courbe ne s’affiche, cela ne veut pas dire qu’il n’y à aucune recherche. Généralement, Google Trends n’affiche une courbe qu’a partir de 200 à 300 recherche par mois.

Ce n’est pour autant pas tout. Vous allez également pouvoir en apprendre plus sur la localisation des recherches ainsi que des sujets ou expressions étants liées à cette expression. Cela demande un certain nombre de données. Ainsi, les plus petits mots-clés étants que très peu recherchés, ils n’auront pas nécessairement toutes ces informations. Ils ne sont pas cependant tous à jeter et peuvent malgré cela, aider à améliorer votre référencement. Voici, quelque capture d’écran pour imager les propos.

Ubersuggest

Cet outil gratuit vous permet également de trouver des mots-clés pertinents afin d’améliorer son référencement. Toutefois, il propose une fonctionnalité en plus qui est très intéressante, l’analyse de nom de domaine. Pour faire, simple, vous tapez un nom de domaine, vous lancez l’analyse et il va vous afficher tous les mots-clés sur lesquels ce site est positionné. Il vous donnera également le positionnement de ce site sur chacun de ces mots-clés. Idéal donc pour une analyse concurrentielle !

Ainsi, en analysant vos concurrents, vous allez avoir une multitude d’idées pour vos mots-clés ou expressions. De plus, en tapant, en lieu et place du nom de domaine, une expression, Ubersuggest vous l’analysera. Par conséquent, vous aurez le nombre de recherches mensuel, sa difficulté de positionnement ainsi que différentes suggestions. C’est un outil vraiment pratique que nous vous recommandons chaleureusement. 

Answer the public

La page blanche vous fait peur ? Vous avez peur de manquer d’idées ? L’outil « Answer the public » est fait pour vous ! Partiellement gratuit, il vous permettra de générer des centaines, voir des milliers d’idées de contenu. Bien sûr, toutes ne déboucheront pas sur un sujet ou un mot-clé pertinent et il faudra affiner les résultats, mais globalement, vous ne manquerez jamais d’inspiration. 

L’idée est simple, vous rentrez une expression dans la barre de recherche, vous validez et là, comme par magie, des centaines expressions similaires répondants de surcroît à diverses interrogations. Ainsi en tapant votre expression, par exemple « manger du fromage » vous aurez le droit à : 

  • Comment ? : Comment manger du fromage frais, comment manger du fromage blanc …
  • Pourquoi ? : Pourquoi manger du fromage le matin, pourquoi manger du pain avec le fromage…
  • Quand ? : Quand manger du fromage pour ne pas grossir, quand manger du fromage blanc pour la musculation…
  • Ou ? : Où manger du fromage en Savoie ? Où manger une tartine de fromage…

La liste est encore longue puisque vous pouvez y ajouter, qui, qu’est-ce que, quel, que, etc. De plus, Answer the public vous propose également des expressions avec des prépositions ou encore des comparaisons. L’outil est en anglais, mais ne demande aucune réelle compétence. Pas d’inquiétude à ce niveau-là donc.

Cela vous donne ainsi accès à un champ des possibles monumental. Nous vous conseillons fortement d’utiliser cet outil afin de bien développer les différents champs sémantiques de votre ligne éditoriale. Voici par exemple, le nombre d’expressions qui a été retrouvées autour de l’expression « manger du fromage ». Attention toutefois, la version gratuite vous limite à 3 recherches par jour.

Answer the public pour manger du fromage : cliquez ici

Balise et meta description

Autre sujet extrêmement important et pourtant souvent survolé par les créateurs de contenu. Les méta descriptions permettent de présenter une page. C’est ce qui va apparaître dans les résultats de recherche et ce qui doit inciter un utilisateur à cliquer. Ces descriptions ont un rôle prépondérants dans sur le CTR (taux de clic, que nous verrons plus tard). 

Les balises quant à elles, structurent le contenu. Autrement dit, elles donnent une continuité logique à votre contenu et permettent a la fois de rendre la lecture plus fluide pour votre visiteur et de faciliter la compréhension de la page par les robots. Elles sont donc capitales et agissent directement sur votre référencement.

Les balises

Ok, c’est important, mais à quoi elles correspondent ? Elles permettent de mettre en forme les titres et les mots importants par exemple. Vous avez donc :

  • Les balises H pour les titres : H1, H2, H3, etc. L’ordre doit toujours être logique. Ne doit y avoir qu’un seul titre H1 par page.
  • Les balises strong. Autrement dit, les balises de gras. Concernant celle-ci, une nuance existe. Mettre une expression en gras, avec les balises <b> ne mettra pas en avant son importance. En utilisant les balises. <strong> le texte est en gras et stipulé comme important.
  • Les balises italique <em> permet quant à elle de mettre un texte en italique tout en indiquant aux robots des moteurs de recherche que c’est un texte sur lequel on veut insister.

L’utilisation de ces balises est cruciale pour améliorer son référencement. Elles renforcent les termes mis en strong par exemple et cela vous permet également de vous positionner sur ces derniers s’ils font partie du même champ sémantique que votre requête principale. Veillez à également à insérer vos mots-clés dans les titres H1 et H2. 

Meta titre et meta description

Comme nous vous le disions précédemment, les metas descriptions permettent de présenter la page. L’objectif est donc de mettre un meta titre ce qui fait envie, qui donne envie de cliquer et qui doit comprendre votre mot-clé cible. Quant à elle, la méta description doit être pertinente et doit également contenir votre mot-clé. Voici un exemple avec l’une de nos pages.

Attribut Alt image

Encore un aspect trop souvent négligé par les blogueurs et créateurs de contenu. Pourtant, il joue un rôle assez important dans votre référencement naturel. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’après la recherche classique sur Google, c’est Google image qui arrive en deuxième position. Autrement dit, référencer vos images est primordial si vous souhaitez grimper dans le classement. 

Concrètement, la balise alt, en HTML correspond à une description textuelle de votre image. Les robots ayants du mal à lire une image, cette balise à été conçu pour leurs permettre de comprendre rapidement et efficacement le contenu de l’image afin de la référencer aux mieux. De plus, elle permet aux mal voyant d’y accéder par l’intermédiaire d’une transcription vocal du contenu de la balise. Pour finir, si une image ne s’affiche pas, la balise alt permet d’afficher un descriptino en text de ce que devait être l’image. Ainsi, votre lecteur ne sera pas perdu en son absence.

Vous le savez, 1 image vaut 1 000 mots. C’est pourquoi, il est important d’illustrer vos contenus afin d’imager vos propos ou d’aérer le texte. Cela contribue à l’expérience utilisateur et améliore le partage sur les réseaux sociaux. Prenez donc soin de bien renseigner les attribut alt de vos images afin de ne pas perdre des positions inutilement.

Actualité de la page

Nous n’allons pas parler très longtemps de cet aspect. Pour autant, il est intéréssant de l’aborder puisque cela agit également sur votre positionnement. En effet, sur les sujets concurrentiels notamment, il est parfois difficile de se positionner. Hors, sur Internet, tout va très vite. C’est pourquoi, en quelques mois, une page peut devenir obsolète. 

Autrement dit, plus le temps passe, plus les pages de première position auront tendance à être déclassées. À l’inverse, plus votre page sera récente et plus vous aurez de probabilité de gagner au classement.

Veillez donc à toujours fournir un contenu régulier et n’hésitez pas, de temps en temps, à mettre à jour vos meilleurs contenus afin de les rafraîchir et de les mettre au goût du jour.

Maillage interne

On appelle maillage interne le fait de lier des pages les unes aux autres au sein de votre propre site web. Par exemple, si je fais un lien de cet article, vers un autre article de nos articles traitant également du référencement naturel, je réalise un maillage entre ces deux pages. 

Le maillage interne est très intéressant puisqu’il permet d’une part, à vos visiteurs de rester plus longtemps sur votre site puisqu’il se retrouve à sauter d’article en article. D’autre part, cela solidifie la structure de votre site et améliore sa navigation interne pour les robots. Autrement dit, en plus de garder les visiteurs plus longuement sur votre site, c’est un excellent moyen de travailler activement son référencement.

Les commentaires

L’espace commentaire se situant sous les articles est généralement un espace de débat et de critique pas toujours constructive. Cependant, au-delà d’apporter de l’interaction à vos visiteurs, les commentaires qu’ils laissent peuvent-ils vous aider à améliorer votre référencement naturel.

Quand on y pense, un commentaire, c’est quoi ? C’est du texte, donc, du contenu. De plus, dans la très grande majorité des cas (hors-mi les commentaires « publicitaires ») les commentaires parlent du sujet traité dans l’article. Cela apporte donc un contenu comportant des expressions du champ sémantique de la requête de l’article. 

De plus, les commentaires sont jugés de qualité par les robots de Google puisqu’ils sont laissés en toute impartialité par vos visiteurs. Les interactions, sont assez appréciées par les algorithmes de google. Si on résume, les commentaires sont des textes qualitatifs vous permettants d’obtenir des nouveaux mots-clés ou expression du champ sémantique de votre requête principale. De plus, vous n’avez même pas a les rédiger. 

Au-delà de ces propos, de nombreuses études ont été menés afin d’affirmer ou non ces dires. Dans tous les cas, les pages avec commentaires étaient mieux positionnées. Finalement, ce n’est pas anodin si dans beaucoup des blogs il y a une invitation à laisser un commentaire. Bien sûr, si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à laisser le votre ;).

Troisième étape pour améliorer son référencement : développez vous !

Maintenant que vous avez un site performant et optimisé et que vous savez rédigé du contenu lui aussi, performant, optimisé et qualitatif, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Pour ce faire, nous allons vous parler de différentes méthodes touchants aussi bien à la partie technique qu’a la partie contenu pour aller encore un peu plus loin afin de toujours améliorer son référencement.

Google Tools

Qui, mieux Renault, peut entretenir votre Renault ? Bon, je l’admets, nous nous sommes un peu éloigné du sujet. Cependant, l’idée est bien là. Aujourd’hui, Google est présent sur plus de 90 % des recherches sur internet à travers le monde. Autrement dit, s’il y en a bien un que l’on doit séduire avec notre site et notre contenu, c’est bien lui !

Pour nous aider nous, les créateurs de contenu ainsi que nos utilisateurs, le géant du web a développé et mis à notre disposition différents outils. Ces derniers vous permettent de piloter l’indexation de votre site, de surveiller l’évolution de son référencement, de son trafic, du comportement des utilisateurs à travers le site et bien d’autres choses encore. Par conséquent, quoi de mieux que les outils de Google, pour vous aider à performer sur Google ?

Search Console

Commençons par le commencement. La Google Search Console à été conçu pour permettre aux webmasters, ou à quiconque tenant un site, de vérifier l’indexation de ce dernier. Au-delà de cela, elle vous permet de contrôler et de maintenir votre positionnement dans les résultats de recherche. Pour cela, vous devez avant toutes choses, lier votre site à cette console. Encore une fois, qui mieux que Google peut vous aider à le faire ? Connectez votre Console.

En effet, en mettant en lumière la moindre donnée de la moindre page, vous avez la possibilité de prendre conscience de n’importe quel problème pouvant toucher votre site. D’ailleurs, pour vous aider, la GSC dispose également d’un système d’alerte vous permettant d’intervenir rapidement sur un problème, touchant aussi bien la partie technique que la partie concernant le contenu.

C’est également sur cette console que vous devrez joindre votre robot.txt, votre sitemap ainsi que vos pages dynamiques. Pour rappel, votre fichier robot.txt doit être inséré à la racine de votre site et permet d’interdire l’indexation de certaines de ses zones. Le sitemap quant à lui reprend la structure de votre site et le fournir à Google l’aidera dans sa navigation. Pour finir, les pages dynamiques sont, contrairement aux pages statiques, des pages ayants un contenu pouvant évoluer. Cependant, en utilisant cet outil, vous pourrez également :

  • Résoudre les problèmes d’indexation.
  • Demander l’indexation manuelle d’une page.
  • Consulter les données de trafic comme le taux d’impression, le taux de clic, le CTR (dont nous parlerons plus tard) et votre positionnement sur les résultats de recherche.
  • Découvrir les différents sites qui référencent votre site (netlinking, dont nous parlerons également plus tard).
  • Résoudre les problèmes liés aux fonctionnalités AMP (dont nous parlement aussi juste après). 

Google Analytics

Afin d’améliorer son référencement, il est important de bien connaître son audience ainsi que son comportement au sein de votre site. C’est ce que vous propose l’outil gratuit Google Analytics. Plus concrètement, bien analyser le comportement de votre audience vous permettra d’analyser les impacts de vos actions marketing. De plus, en utilisant cet outil vous pourrez :

  • Suivre en temps réel l’activité de votre site.
  • Suivre le parcours de vos utilisateurs.
  • Connaitre votre taux de rebond (lorsqu’un utilisateurs arrive et repars tout de suite).
  • Connaitre les temps de sessions (temps que l’utilisateurs passe sur une page).
  • Visualiser le nombre de pages vue par un utilisateurs (en moyenne).
  • Voir les différents canaux d’acquisition de trafic (Moteurs de recherches, trafic payant, organique, Facebook, Youtube …).

Connaitre toutes ces données vous permettra de mettre en place des actions, des modifications ou des processus visants à améliorer les performances et le rendement de votre site. Vous pourrez ainsi observer si vos modifications font diminuer le taux de rebond ou augmenter le temps de session par exemple. 

Cependant, cet outil propose également d’autres fonctions très intéressantes. Ces dernières ne vont pas forcément aider à améliorer son référencement, en revanche, elles peuvent améliorer le taux de conversion. Comment ? Avec différentes fonctionnalités de tracking, vous pourrez voir combien d’utilisateurs cliquent sur tel lien, combien cliquent sur ce bouton, combien téléchargent ceci ou cela, etc. Ces données sont de vraies pépites pour améliorer vos conversions et l’expérience utilisateur qui, encore une fois compte beaucoup aux yeux de notre cher Google.

Keyword Planner

Place maintenant à un outil, encore une fois gratuit, moins connu, mais ô combien efficace lorsque l’on souhaite améliorer son référencement naturel. Initialement, cet outil à été développé pour améliorer l’efficacité de vos campagnes publicitaires sur Google. En effet, en donnant une multitude de détails sur les mots-clés qui vous intéressent, vous pouvez sélectionner les meilleurs afin d’obtenir un rendement intéressant et un bon retour sur investissement.

Toutefois, le Keyword planner pourra énormément vous inspirer pour la création de vos contenus. En effet, en tapant un mot-clé sur l’outil, il va vous donner tous les autres mots-clés ou expression se rapprochant ou étant carrément dans le même champ sémantique que celui que vous avez écrit. Ainsi, ce sont des centaines, voir parfois des milliers d’idées qui vont apparaître comme par magie. Voici un petit exemple que nous avons réalisé rien que pour vous avec le mot-clé « investissement immobilier ». Vous pouvez constater qu’il à trouvé instantanément 1.198 idées de mots-clés. Rien que ça !

Autre point intéressant, vous pouvez voir que cette requête est recherchée entre 10 000 et 100 000 fois par semaine. Ce qui laisse de belles perspectives et vous permet d’avoir une idée du nombre de recherche mensuel sur un mot-clé précis. Autrement dit, pour trouver des idées de contenus à profusion avec des mots-clés recherchés, usez et abusez de cet outil ! À noter toutefois que vous devez avoir un compte Google Ads pour pouvoir en profiter. 

Google my Business

Bien qu’ils s’agisse d’une fonctionnalité de Google quelque peu spécifique, elle contribue à améliorer le référencement d’une entreprise, donc, on en parle ! Que les choses soit dites, si vous avez une société entièrement dématérialisée, cette fonction ne vous sera pas d’une grande aide. Cependant, si vous souhaitez améliorer le référencement du site de votre boutique par exemple, alors c’est un outil tout indiqué.

Si vous avez une boutique, un restaurant, un cabinet ou tout autre entreprise avec porte sur rue, vous avez sans doute un compte Google My Business qui vous fait apparaître dans les recherches locales. Toutefois, il est important de noter que ce compte, ainsi que les avis et les commentaires que les clients ont pu vous laisser vont jouer en faveur de votre référencement. Autrement dit, chouchoutez-le ! 

Google Ads

Nous voilà maintenant à la dernière fonctionnalité dont nous aimerions vous parler. Google Adsens, autrement dit, les publicités de Google. Nous n’allons cependant pas forcement en parler de la manière dont vous l’imaginez. Vous voyez sans aucun doute des publicités de ce type un peu partout ou lorsque vous êtes sur le net. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître (ou pas) Google (et Facebook par la même occasion) n’apprécie pas trop tout ceci. 

Vous allez me dire que pourtant, les gens payent pour les afficher ! Oui, mais cela nuit particulièrement à une chose qui prend de plus en plus de valeurs aux yeux de Google, l’expérience utilisateur. Ainsi, sachez que les pop up, annonce publicitaire de grande taille ou tout autre éléments intrusifs et gênant l’expérience de vos visiteurs est mal vue. 

Ainsi, en voulant monétiser votre blog (ou autre) vous pourriez bien pénaliser votre référencement naturel. Attention, nous ne disons pas qu’il vous faut tout supprimer. Il est simplement nécessaire de ne pas en abuser afin de ne pas nuire à l’expérience utilisateur.

Les pages AMP pour améliorer son référencement sur mobile

C’est en 2015 que les pages AMP font leurs grandes arrivées. Lancé par Google et une multitude de partenaires, elles ont pour but de fluidifier et d’accélérer la navigation web depuis un mobile. AMP signifie littéralement Accelerated Mobile Pages ou, pages mobiles accélérées. 

Si le terme ne vous dit rien, sachez que le moteur de recherche Bing, Twitter et WordPress utilisent également cette fonctionnalité depuis quelques années maintenant. Cela permet de donner un réel coup de boost à votre référencement sur mobile ce qui est plus qu’intéressant si vous comparez la charge de travail que cela représente au nombre potentiel de personnes que vous pouvez toucher.

L’objectif final, quel est-il ? Comme toujours, améliorer l’expérience utilisateur. Concrètement, les pages se chargent plus vite, sont plus efficientes et cela peut avoir un impact direct sur votre taux de rebond et la durée de vos sessions. Votre référencement en générale donc. Voici une capture d’écran réalisée sur mobile, vous montrant comment reconnaitre une page AMP.

Les données structurées ou Rich Snippet

Les données structurées sont simplement des éléments sémantique qui vont permettre aux différents moteurs de recherches de mieux comprendre votre contenu. Si cela ne vous parle pas, sachez que vous en avez déjà très probablement vu. En effet, lorsque vous tapez une recherche sur Google par exemple, certains résultats arborent de jolies étoiles de notation, d’autres, des minis barres de recherches, certains des sous-menu, etc. Tout cela, vous l’aurez compris, ce sont les données structurées.

Ainsi, au-delà d’aider la compréhension de vos pages par les moteurs de recherche, cela peut très largement attirer l’œil des utilisateurs. C’est d’ailleurs prouvé puisqu’un site observera une augmentation de son CTR de près de 30 % en affichant un système de notation par étoile. Toutefois, si les données structurées, ou Rich Snippet en anglais étaient facilement modifiable par le biais de Google Search Consol, depuis sa mise à jour en 2018, il est devenue extrêmement compliqué de le faire. De plus, suite à de nombreux abus, Google est alerte et à maintenant tendance à sanctionner sévèrement ce genre de comportement.

Fil d’ariane

Le fil d’Ariane est une petite fonctionnalité qui permet à votre utilisateur de toujours savoir ou il se trouve sur votre site. Si vous avez par exemple un site profond, avec beaucoup de catégories et de sous-catégories, cela peut s’avérer précieux pour votre visiteur afin qu’ils s’y retrouvent. 

Maintenant, la question qui nous intéresse est de savoir si cela aide à améliorer notre référencement ou non. D’un point de vue logique, vous l’aurez compris, tout ce qui améliore l’expérience utilisateur à tendance à améliorer votre référencement naturel. Mais soyons tout de même plus concret. 

  • Cela renforce la structure de votre site.
  • Il aide les moteurs de recherche à comprendre la liaison interne des pages.
  • Il fournit plus d’information aux moteurs de recherche,.
  • Et il peut être affiché dans les résultats de recherche.

Au vu de tous les bénéfices qu’il apporte, la réponse est assez évident. Ainsi, l’utilisation du fil d’Ariane est fortement recommandé pour améliorer son référencement et l’expérience utilisateur de votre site.

améliorer son référencement avec wordpress
améliorer son référencement avec wordpress

Open graph

En matière de référencement, il y a un aspect qui n’est que très peu évoqué, c’est le protocole Open Graph. Concrètement, ce protocole permettra à votre contenu d’être impactant sur les réseaux sociaux. En fait, les données Open Graph sont un ensemble de balises. C’est dernière permettent de fournir un contenu riche et structuré lorsque votre page est partagée sur les réseaux sociaux.

La question que vous vous posez peut-être maintenant, c’est si cela peut avoir un impact sur le référencement naturel de votre site. Initialement, non. En effet, pour la simple et bonne raison que ce contenu est destiné aux réseaux sociaux et non aux moteurs de recherche, cela n’impact pas votre positionnement (initialement parlant…)

Mais, et il y a effectivement un « mais », depuis la création du protocole Open Graph, les réseaux sociaux ont énormément évolués. Par conséquent, leurs omniprésences, aujourd’hui, ne peut plus être contestée, et cela, même par Google. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, les moteurs de recherche ne peuvent plus ignorer ce protocole. 

Que l’on se le dise, cela peut avoir un impact sur votre positionnement et peut donc permettre d’améliorer votre référencement. Cependant, c’est loin d’être le critère numéro un et le fait simple fait de l’ajouter sur vos articles ne les fera pas grimper directement dans le top du classement. Toutefois, il s’agit toujours d’un critère en plus à valider. Alors autant ne pas s’en priver.

Serveur mutualisé

Laissons maintenant place à un aspect technique du référencement naturel. Et tant donné que c’est une question qui revient assez régulièrement, il peut être judicieux de lever le voile sur le sujet. De manière générale, les personnes utilisants un serveur mutualisé pour héberger plusieurs sites sous la même adresse IP donc, se demandent si les activités d’un site peuvent affecter le référencement d’un autre. 

Bien que Google ait répondu explicitement que non, le référencement d’un site A n’est pas affecté par l’activité d’un site B même s’il est hébergé sur le même serveur. Pour autant, il peut y avoir une nuance. Google est, en effet, libre de vérifier les liaisons qui peuvent exister entre les différents site. Cependant, dans la très grande majorité des cas, l’activité de l’un, ne perturbe pas l’activité de l’autre. Soyez donc rassuré si vous êtes dans cette situation.

CTR

Le CTR, vous vous souvenez ? Nous en parlions dans le paragraphe dédié à la Google Search Consol. CTR signifie Click Through Rate ou taux de clic en français. Il représente le rapport entre le taux d’impression (nombre de fois où votre page est vue sur les résultats de recherche) et les clics (lorsqu’un utilisateur clic sur le lien depuis le résultat de recherche). 

Un bon CTR signifie donc que beaucoup de personne clic sur votre page lorsqu’elle apparaît. Hors, est ce qu’un bon CTR permet d’améliorer son référencement ? La réponse peut être assez logique. En effet, si vous avez lu tout l’article jusqu’ici, vous avez sûrement compris que ce qui compte aux yeux de Google, c’est de fournir le meilleur contenu possible à son utilisateur. 

Ainsi, en toute logique, un contenu que tout le monde va voir, est un contenu de bonne qualité. Bien que cela ne soit pas officiellement affirmé (comme beaucoup de choses en SEO), des études ont montrées une certaine corrélation entre une hausse du CTR et une hausse du positionnement globale. D’un autre coté, mieux votre page est positionnée et plus vous recevez de clic. Cela est donc à prendre avec des pincettes. Voici tout de même un graphique représentant l’étude qu’a réalisé Ignite Visibility démontrant cette corrélation.

améliorer son référencement avec le CTR
améliorer son référencement avec le CTR

Quatrième étape pour améliorer son référencement : Travaillez votre notoriété

Maintenant que vous avez créé votre site, que vous l’avez optimisé, que vous savez rédiger du contenu unique, pertinent, optimisé et que vous avez mis tout le nécessaire en place pour bien vous référencer, il est en temps de passer à la dernière étape. Cette étape, c’est un peu la cerise sur le gâteaux. Les petites actions qui vont vous permettre de performer et d’aller encore un peu plus loin afin de toujours mieux vous positionner que votre concurrence. 

Améliorer son référencement avec le Netlinking

Si le netlinking est en permanence au cœur de toutes les stratégies de référencement, c’est simplement parce que son impact est considérable. Aussi, améliorer son référencement passe par une bonne stratégie de netlinking. Autrement dit, de création de backlink de qualité. 

Pour faire simple, le netlinking, c’est le fait de réaliser un tissage de liens avec d’autres sites. C’est en réalité quelque peu comparable au maillage interne que nous avons vu précédemment. À la différence qu’ici, il s’agirait de maillage externe. L’idée est d’obtenir un maximum de backlinks de qualité. L’objectif est simple. Si vous tissez des liens avec des sites d’autorités dans votre domaine, c’est-à-dire des sites reconnus produisant du contenu qualitatif, alors, les moteurs de recherches vous considéreront vous aussi, comme un site de qualité. 

De plus, le netlinking permet de tisser cette fameuse « toile » qu’est Internet. Initialement, c’est un outil de partage. Ainsi, faire un site dans son coin n’a pas un réel intérêt aux yeux des moteurs de recherche. Si nous évoquons cela, c’est parce que la plupart des blogueurs débutants ont tendance à vouloir garder leur trafic pour eux. C’est vrai que mettre un lien pointant vers un autre site, pourra faire sortir le visiteur de votre blog. Toutefois, c’est comme cela que ça fonctionne. Aussi, plus vous apportez des liens de qualités, mieux votre référencement se portera. 

Ici, le terme important encore une fois, c’est « lien de qualité ». En effet, obtenir des backlink sur des gros sites d’autorité qualitatif peut réellement booster votre référencement. En revanche, si votre lien se retrouve sur divers sites, tous plus « pourris » les uns que les autres, alors votre site sera lui aussi considéré comme « pourri ». Il est donc primordial de bien choisir les sites avec lesquels vous tissez ce type de partenariat. 

De plus, au-delà d’améliorer son référencement, la mise en place de lien sur d’autres sites vous permettra de récupérer une partie de son trafic. Autrement dit, plus le site est gros, plus vous allez recevoir du monde. D’une part, car les visiteurs ont confiance dans le site émetteur du liens et d’autre part, car généralement, les sites d’autorité génèrent beaucoup de trafic. 

Comment faire du netlinking efficace

Le netlinking, est une stratégie puissante et très efficace. Toutefois, vous l’aurez compris, le revers de la médaille, c’est qu’il est assez difficile de mettre en place tout ce procédé de manière « simple et efficace ». Parmi les différentes techniques qui existent, il y en à quelques-unes qui sortent un peu du lot. Pour vous aider, voici quelques techniques de netlinking. Attention cependant, vous verrez que toutes ne sont pas bonnes à prendre.

  • Achat de Backlink : stratégie à éviter car Google considère qu’un bon backlink doit se faire de manière pleinement naturelle. 
  • Échange de backlink : lorsque nous parlons d’échange de lien, nous parlons d’échange « massif ». Cette démarche est à proscrire puisque Google le détectera et pourra vous pénaliser. 
  • Les backlink sociaux : il s’agit de liens pointant depuis un réseau social. Cependant, ces derniers sont généralement en No Follow (nous verrons cela juste après). Cela n’apporte pas un réel bénéfice de netlinking, mais apporte tout de même une indexation supplémentaire. 
  • Le LinkBaiting : c’est la stratégie de netlinking la plus utilisée. En effet, c’est de loin elle qui apporte le plus de bénéfice. L’idée est simple, faire un contenu d’excellente qualité qui sera naturellement pointé par d’autres sites et partagé sur les réseaux sociaux. 
  • Nom de domaine expiré : acheter un domaine expiré cohérent et non pénalisé par Google peut être très efficace. En effet, vous pourrez utiliser son ancienneté pour mettre en place une redirection vers votre site ou bien, l’utiliser comme site secondaire redirigeant également, vers votre site principal.

Vous le voyez, mettre en place une bonne stratégie de netlinking pour améliorer son référencement, n’est pas simple. Toutefois, si elle est bien réalisée, les bénéfices peuvent s’avérer très importants. C’est pourquoi, nous vous conseillons vivement de développer votre stratégie.

Majestic SEO

Si vous vous intéressez de près ou de loin au référencement naturel ou a la manière d’améliorer son référencement, vous avez probablement déjà entendu parlé du TrustFlow ou du Citation Flow. Cependant, qu’est-ce qui se cache derrière ces deux termes un peu barbare ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

TrustFlow

Cet indicateur à vocation à « noter » la qualité de vos backlinks. Si vous obtenez par exemple, un backlink depuis un gros site faisant autorité. Il est évident que ce lien est important pour votre site et vue sa qualité, il vaut des points ! Autrement dit, ce lien aura tendance à faire gonfler votre Trustflow.

En revanche, si un site de mauvaise qualité pointe vers le vôtre, alors, cela fera baisser votre trustflow (ou TF). Chacun de ces liens se voit attribué une note sur 100. L’ensemble des liens donnent le TF de votre site. D’où l’importance de bien choisir ses partenaires. Au fil du temps, si vous faites ce qu’il faut, votre TF grimpera et vous serez vous aussi considéré comme site d’autorité.

Citation Flow

Comme son nom l’indique, l’indicateur Citation Flow (ou CF) indique le nombre de fois ou votre site à été cité. Autrement dit, le nombre de fois où le nom de votre site aura été inscrit sur un autre. C’est l’ensemble de ces données (TF et CF) qui est intéressant. Voyons donc comment vous pouvez interpréter ces différents indicateurs et surtout, de quelle manière ils peuvent vous aider dans l’amélioration de votre référencement.

Comment les interpréter ?

Connaitre le nombre de liens qui point vers votre site ainsi que la qualité global de ces derniers c’est bien, mais à quoi est-ce que cela pourra vous servir ? Vous l’avez compris, le netlinking permet de considérablement améliorer son référencement. Toutefois, cela doit être correctement réalisé. Le risque est que ça ne cause plus de dégâts que de bénéfices.

Une fois n’est pas coutume, prenons un exemple. Voici les résultats de l’analyse de trust flow du site usine-digitale.fr. Que pouvons-nous observer ? 

améliorer son référencement avec le TF
améliorer son référencement avec le TF
  • Trust Flow : 29
  • Citation Flow 52
  • Backlinks : 68 926
  • Domaine : 141

Qu’est que nous pouvons en dire ? Le nombre de citation flow est bien supérieur à celui du Trustflow. Ce qui signifie que votre site a été évoqué plus de vois qu’un lien n’ai été mis en place vers lui. Cependant, le nombre de backlinks prouve que nous avons à faire à un site d’autorité produisant du contenu de qualité.

Connaitre ces termes et savoir les interpréter est important. En effet, avec cela, vous allez pouvoir analyser par vous-même la qualité de vos liens et si vous êtes, par exemple, la victime d’une attaque visant à réduire votre référencement. Cela vous permet de piloter votre stratégie de backlink donc n’hésitez pas à vous en servir, c’est gratuit.

Do follow / No follow ?

Enfin, pour en finir avec la thématique du netlinking, il y a une chose important à savoir. Les liens pointants vers votre site peuvent être présentés sous deux formes différentes :

  • Do Follow
  • No Follow

Qu’est-ce que cela signifie ? Dans les deux cas, il s’agit d’un attribut dédié aux liens. Dans le cadre d’une optimisation SEO via une stratégie de baklink, vous chercherez toujours à avoir des liens pointant vers votre site en Do Follow. Cela signifie simplement que les robots Google vont pouvoir suivre le lien et donc, indexer ce qu’il y a derrière. 

Les liens en No Follow quant à eux, n’avaient à l’origine aucune valeur au niveau du référencement naturel. Google a cependant décidé d’en prendre tout de même compte depuis un petit moment maintenant. A l’ofigine, le seul bénéfice que vous pouviez en tirer, c’est que les visiteurs du site pouvaient venir sur le vôtre. Aujourd’hui, cela impact tout de même vote référencement.

Les lien en DoFloow étant bien plus forts que les autre, vous devez veiller à absolument en avoir le plus possible. Ainsi, nous vous conseillons d’analyser tous les liens pointants vers votre site afin de vérifier que ce soit bien le cas. S’ils sont en No Follow, contactez le site initiateur de ce lien pour lui demander de le changer. Comme vous allez le voir juste après, la mise en place d’un lien en No Follow peut avoir un impact réel sur votre « maillage externe ».

Le Link Juice

Ce terme, signifiant, jus de lien est très répandu en référencement naturel. Ce principe découle directement du netlinking et du maillage interne que nous avons évoqué précédemment. De plus, le concept de Do Follow et No Follow y est également très important.

Le Link Juice donc, c’est quoi ? L’idée qu’il faut retenir, c’est qu’en insérant un lien, pointant vers un autre site, vous déversez une partie de votre autorité. À la manière d’un jus que vous verserez d’une bouteille à un verre. Ce backlink, vue comme une recommandation par Google, va permettre à la page pointée de gagner du poids au niveau de son référencement. 

Ainsi, plus un site est puissant, plus les bénéfices du LinkJuice se feront ressentir sur votre positionnement. Pour vous imager cela de la meilleure manière, voici une illustration tirée d’un très bon article de Woorank traitant de ce sujet et imageant parfait le procédé du Link Juice. 

améliorer son référencement avec le linkjuice et woorank

Nous avons ici résumé ce concept de LinkJuice qui, vous vous en doutez est assez complexe. Cependant, son efficacité n’est plus à prouver. C’est pour cette raison que nous vous encourageons vivement à vous renseigner sur le sujet afin de le développer le plus efficacement possible pour en tirer le plus de bénéfice.

Les annuaires pour améliorer son référencement naturel ?

Si pendant un temps, lors des débuts d’Internet, les « stratégies » de positionnement sur annuaires se répandait partout, aujourd’hui, ce n’est plus forcément le cas. En effet, à l’époque il suffisait simplement de faire des copier-collers de présentation sur le plus d’annuaire possible afin d’obtenir trafic et référencement. Vous imaginez bien cette stratégie n’est plus entièrement d’actualité. En effet, Google avait affirmé que c’était une stratégie qui fonctionnait, il a rapidement mis le holà et tout stoppé. 

Cependant, en 2020, est-ce toujours viable ? Ici, il n’est pas possible de trancher la réponse de manière positive ou négative. En effet, si spammer des centaines d’annuaires ne vous mènera nul part, tout n’est pas à jeter. Ainsi, vous devez accorder une attention toute particulière quant à la section des annuaires sur lesquels vous vous positionnez. Voici par exemple quelques critères qu’il est important de respecter. L’annuaire doit par exemple : 

  • Être dans votre thématique.
  • Être indexé sur Google.
  • Avoir un bon TrustFlow (supérieur à 20 de préférence).
  • Être français (si vous êtes sur le marché français).
  • Être actif et administré à la main.

En respectant à minima ces quelques critères, vous vous assurez de poster une annonce sur un annuaire sérieux, et géré par des humains. Bien sûr, si vous trouvez plusieurs annuaires répondants à ces critères, vous devrez évidement rédiger un contenu unique pour chacun d’entres eux, exit le copié-collé !

Articles invités

Dans le milieu du blogging, les articles invités sont un excellent moyen de vous mettre en avant. Cela est le cas pour vous et votre savoir-faire, tout en tissant des liens et des backlinks avec d’autres blogs. Si vous ne connaissez pas le principe, nous vous l’expliquons. 

Les articles invités se présentent de deux manières. Soit, vous réalisez un article de qualité que vous allez offrir à un autre blog. Soit, c’est un autre blog qui rédigera un article pour votre blog. Les intérêts ici sont multiples. En effet, un article invité vous permet de parler de vous, de votre site et de votre message. Par conséquent, les lecteurs des autres blogueurs savent à qui ils ont à faire et par conséquent, si vous les intéressez, ils viendront chez vous.

Un autre intérêt, c’est le backlink que vous allez pouvoir poser simplement sur ce site. En effet, sur cet article, vous allez pouvoir y intégrer un lien vers votre page d’accueil ou vers toutes autres pages que vous jugez pertinente et en rapport avec le sujet de l’article invité. 

Cependant, il y a quelques exigences pour rédiger un bon article invité. Vous allez dire que lon se répète, c’est la qualité avant tout ! L’objectif, pour rappel, c’est de vous construire une réputation. Aussi, si vous rédigez un article de piètre qualité, votre réputation sera en accord avec cela. C’est toutefois l’une des meilleures manières de tisser des liens avec d’autres blogs. 

  • Contribuez a la construction du contenu du blog partenaire.
  • Tissez un solide backlink.
  • Parlez de vous et de votre projet sur d’autre site.
  • Récupérez du trafic par le biais de tous vos articles invités.

Ainsi, avec plusieurs dizaines d’articles invités répartis sur plusieurs blogs d’autorités de votre niche, nous vous garantissons que votre réputation ainsi que votre référencement va prendre un sacré coup d’accélérateur. Toutefois, il faut accepter de rédiger un article ultra qualitatif qui ne sera « pas pour vous ». Usez et abusez de cette technique ! 

SMO

Jusqu’à maintenant, nous vous avons parlé de beaucoup de sujets concernant le SEO. Sachez cependant, qu’il existe deux autres aspects. Le SMO et le SEA. Parlons, pour commencer du SMO. Ce terme signifie Social Media Optimisation, pour Optimisation des réseaux sociaux en français. Ce terme regroupe donc toutes les activités visants à développer la visibilité d’un site ou d’une entreprise à travers les différents réseaux sociaux. 

Bien que l’impact de ces derniers ne soit pas toujours facilement quantifiable, il n’est pas possible de nier la liaison entre les réseaux sociaux et le référencement naturel. En effet, n’avez-vous jamais vue, au détour d’une recherche et comme premier résultat, une page Facebook, une vidéo YouTube ou encore un Tweet ?

Bien que les médias sociaux puissent contribuer à améliorer son référencement, ce n’est pas dans cette optique qu’il faut les travailler. En effet, ils doivent avant tous être utilisé pour ce qu’ils sont, un outil de partage de d’échange.

SEA

Le SEA, c’est le terme technique pour désigner le trafic payant qui signifie Search Engine Adversiting. Il ne s’agit pas la d’annonce Google Ads que vous positionnez un peu partout sur votre site, mais de « référencement payant ». Vous sélectionnez un mot-clé, vous posez un billet sur la table et hop, vous voilà dans les premiers résultats Google ! 

améliorer son référencement avec SEA
améliorer son référencement avec SEA

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, a coté de l’url, il s’agit d’une annonce. Cette entreprise a donc payé Google pour être affiché tout en haut sur la requête « livraison de fleurs ». Cela vous pouvez le faire avec tous les mots-clés. La différence se fera au niveau du budget qui dépend de la concurrence. Si lorsque vous faites une recherche, vous voyez 3 ou 4 annonces, c’est qu’il y a de la concurrence sur cette expression et que le coût est plus élevés.

La plupart des gens pensent que le fait de mettre une publicité SEA en place n’influence pas leurs référencements. Toutefois, de nombreuses études sur le sujet ont montrées que réaliser une publicité sur un mot-clé, avec derrière un vrai contenu travaillé, avait tendance à faire grimper cette page naturellement. Ce qui parait logique au final, car plus de monde cliquent dessus. Et si votre contenu est qualitatif, alors les personnes restent, lisent et naviguent sur votre site.

De plus, nous vous parlions de CTR et de méta donnée précédemment. Réaliser un peu de publicité SEA vous permettra de tester différents méta titre. Ainsi, vous pourrez utiliser celui ayant reçu le plus de monde pour votre page afin d’en améliorer son référencement naturel. Au final, le SEA doit être utilisé de manière harmonieuse et complémentaire avec le SEO. Cependant, nous ne vous cachons rien. Cela vous demandera pas mal de réflexion et surtout beaucoup d’essais afin de trouver la combinaison qui fonctionnent le mieux pour vous et qui sont les plus rentables.

SMO + SEA + SEO = SEM, la formule pour améliorer son référencement

Ok, donc pour récapituler, nous avons :

  • Le SEO pour le référencement naturel.
  • Le SEA pour le référencement payant.
  • Le SME pour l’optimisation des réseaux sociaux.

Tout cela donne au final le SEM. Ce terme signifie Search Engine Marketing. C’est donc un terme qui comprend les 3 pratiques que nous avons pu voir jusqu’à maintenant . L’objectif est donc de voir le SEM comme un écosystème permettant à votre site d’améliorer son référencement et sa notoriété afin de vous permettre de développer une activité pérenne grâce à lui. 

Cependant, une optimisation SEM complète ne se fait pas en claquant des doigts. En effet, elle vous demandera du temps, de l’argent ainsi que des compétences. Si vous êtes seuls, il vous sera très compliqué d’être actif ET performant sur tous les aspects de votre écosystème. Toutefois, l’union de ces trois forces est la clef du succès sur Internet.

Ce qu’il faut retenir pour améliorer son référencement

Si vous êtes arrivé jusque ici en lisant l’intégralité de l’article (félicitation) vous avez dû apprendre un certain nombre de choses. Il y a deux idées majeures qu’il faut retenir pour améliorer son référencement. La première, c’est que le contenu est véritablement devenu roi au fil des années. Aussi, si un site peu optimisé (techniquement) peut performer grâce au contenu, l’inverse est très peu probable. 

Par conséquent, attachez une attention toute particulière à la rédaction de votre contenu. Appliquez-vous à rédiger des textes de qualité, bien structurés et respectants votre ligne éditoriale de base. Apprenez également à bien structurer vos articles afin de faciliter le passage des robots et la lecture de vos visiteurs. 

La deuxième idée majeure qu’il faut retenir, c’est que malgré le fait que le contenu soit roi la performance en SEO découle directement du travail et du respect d’un certain nombre de critères. Plus vous respectez les critères appliqués par les moteurs de recherche et plus vous performerez 

En bref, veillez à fournir un travail de qualité, respectueux de l’utilisateur en lui apportant une expérience simple et un contenu qualitatif. Optimisez donc votre site pour le rendre rapide, performant et responsive, et vous finirez par grimper dans les résultats !

En résumé, comment améliorer son référencement ?

Pour faire le tri et faire un résumé de ce que vous avez à faire concrètement pour votre site, cela vous demandera un peu de temps. Toutefois, pour vous simplifier la tâche et vous aider à démarrer efficacement le référencement de votre site, voici un petit résumé des étapes à réaliser pour être efficace.

  • Créez et optimisez votre site afin qu’il soit rapide, simple, facile d’utilisation et sécurisé.
  • Créez du contenu qualitatif, unique, structuré, régulier et respectant votre ligne éditoriale.
  • Choisissez des mots-clés pertinents, cohérents et recherchés.
  • Tissez un maillage interne propre et cohérent au sein du site.
  • Développez votre notoriété avec une stratégie de netlinking et grâce aux réseaux sociaux.

Nous avons beaucoup travaillé pour développer cet article de la manière la plus qualitative qui soit. Toutefois, si vous avec encore des questions ou des thèmes que vous souhaiteriez nous voir aborder dans d’autres articles, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Avatar

Leave a reply